GRIS test Nintendo Switch
94%

GRIS : ode à la douceur et véritable toile de maître – TEST

En ce début d’année 2019, l’hiver pointe enfin le bout de son nez et arpenter les rues de ma ville afin de faire des courses est devenu un véritable parcours du combattant. Quoi de mieux que d’être au chaud à boire un thé en profitant de sa petite Nintendo Switch ? Je vous propose de me rejoindre pour vous faire découvrir en détail une aventure qui s’annonce riche en émotions et à la fois tellement singulière… Disponible depuis le 13 décembre sur l’eShop de Nintendo et sur Steam, pour un prix de 16,99€, ce titre composé de quatre lettres, à mi-chemin entre le blanc et le noir, est tout simplement le premier jeu du studio indépendant espagnol : Nomada Studio. Vous l’avez compris, le test d’aujourd’hui concerne l’histoire de cette jeune fille douce et mystérieuse portant un prénom peu commun évoluant dans un univers graphique signé par l’artiste Conrad Roset. Il s’agit bien entendu de GRIS cette petite bulle d’oxygène colorée et éditée par Devolver Digital.

Dans un premier temps et pour vous mettre totalement à l’aise durant la lecture de ce test, je vous propose de découvrir l’univers sonore de GRIS, réalisé par Berlinist. Je reviendrai un peu plus longuement sur ce groupe composé à l’heure actuelle de cinq personnes. Mais si vous êtes friand d’ambiances sonores contemplatives, de piano ou bien encore de violoncelle, sachez que le groupe propose via son Bandcamp l’achat de l’OST de GRIS pour seulement 10€ (en format MP3 et même en FLAC) ce qui est plutôt une très bonne nouvelle.

Le jeu vidéo, une forme d’art à part entière ?

Comme je vous le disais en introduction, GRIS est le premier jeu réalisé par le jeune studio espagnol Nomada. Mais qui se cache derrière cette aventure onirique et rêveuse qui est déjà sans nul doute un monument du jeu indépendant ? Il s’agit de Adrián Cuevas et Roger Mendoza, deux amis de longue date, anciens développeurs pour Square Enix et Ubisoft. Après quelques années à travailler sur des jeux AAA tels que Hitman, Far Cry ou encore Assassin’s Creed le duo décide de revenir à l’essentiel et de créer un jeu sans violence à l’opposé de ce qu’ils contribuaient à développer jusqu’à présent. Dans cette quête du calme et l’envie d’une vie plus tranquille loin des grosses équipes de développement, les deux complices s’associent immédiatement avec l’artiste et illustrateur Conrad Roset qui possède un univers graphique sublime mélangeant le trait fin de l’illustration et l’explosion colorée de l’aquarelle afin de produire quelque chose de différent…

Dès les premières minutes de jeu, je m’aperçois que l’univers de GRIS transpire la féminité, cette douceur illustrée offerte par Conrad Roset est une véritable gifle visuelle et créative ! Rapidement, un sentiment de quiétude s’empare de moi et je reste contemplatif devant ce monde en mouvement. Tout est somptueux et cohérent et à cet instant, je réalise que ce travail d’illustration et d’animation est une véritable partition graphique sans fausses notes. De nature plutôt curieuse, je me décide à faire un tour sur le portfolio de Conrad Roset pour en savoir un peu plus sur cet artiste – son trait me semblait familier – et c’est ainsi que je tombe sur sa série intitulée Muses. J’ai découvert cette série d’illustrations il y a quelques années déjà, cette partie de son travail, la plus personnelle, reflète son amour pour la silhouette féminine… À travers ses nombreuses recherches plastiques, Conrad Roset interroge avec brio la notion de beauté qui se dégage du corps humain.

« Ce que nous aimerions, c’est que les gens sachent qu’il existe différents types de jeux vidéo. Nous souhaitons exprimer cette idée que le jeu vidéo peut lui aussi être perçu comme de l’art, parfois certaines personnes l’oublient et pensent que le jeu vidéo n’est qu’un échange de tirs entre joueurs. Ces jeux existent, mais l’univers du jeu vidéo ce n’est pas que ça. » – Adrián Cuevas, 2018.

Ce trio créatif – Nomada Studio c’est une vingtaine de personnes au total – nous invite à vivre une expérience sereine, dénuée de frustration ou de mort. GRIS est un périple poétique conçu avec un grand souci du détail, un monde pittoresque habillé d’une bande-son minimaliste et subtile plongeant inévitablement le joueur dans un éveil des sens qui je dois bien le dire est un véritable délice ! À l’image de ces œuvres intemporelles accrochées dans les plus grands musées, – peintures, photographies ou encore installations contemporaines démesurées – GRIS est une merveilleuse réponse à cette question tant souvent posée : le jeu vidéo peut-il être considéré comme un mouvement artistique ou plus simplement comme de l’art avec un grand A ?

Un gameplay minimaliste tout en progression…

Cela fait maintenant bientôt deux heures que je suis sagement installé dans mon canapé, les yeux dégoulinants de bonheur, totalement absorbé par cet univers aux tonalités pastel. Je n’ai qu’une seule envie, poursuivre l’aventure afin de mieux comprendre ce qui se cache derrière ce personnage féminin. Somptueux mélange d’espoir et de tristesse ce platformer tout en 2D dépeint l’histoire d’une jeune fille mystérieuse prénommée GRIS. Hantée par une expérience douloureuse qui a ébranlé sa vie, – la jeune fille perd l’usage de sa voix – GRIS se retrouve subitement égarée dans les tréfonds dans un monde imaginaire fabriqué par sa propre pensée. C’est à cet instant, dans ce paysage monochrome jonché de ruines et bercé par le chagrin que débutera réellement votre voyage initiatique…

Maintenant que les présentations sont faites, je vous invite à me suivre dans une autre partie du jeu, tout aussi importante, le gameplay. Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que GRIS est une véritable merveille graphique, mais qu’en est-il de son gameplay ? Sera-t-il à la hauteur de cette aventure narrative saisissante ? La première chose marquante à mes yeux est l’absence de ce système connu de tous, le fameux game over ! À l’inverse dans un jeu comme LIMBO, où la mort est fréquente durant votre aventure, GRIS ne peut tout simplement pas mourir. Cette volonté des développeurs pousse le joueur dans une progression lente et contemplative et certains joueurs trouveront le niveau de difficulté bien trop faible. Je vous l’accorde, ce n’est pas le point fort de ce platformer, et c’est réellement l’unique petit défaut que j’ai pu trouver lors de mon aventure.

« Lorsque nous avons conçu le jeu, nous ne voulions pas avoir le sentiment que vous puissiez échouer ou ressentir la pression de mourir. C’est vraiment difficile de concevoir un jeu quand vous n’êtes pas en mesure de punir le joueur, mais en même temps, nous voulions avoir un jeu auquel tout le monde peut jouer et que tout le monde peut apprécier. » – Adrián Cuevas, 2018.

Au milieu de ces toiles illustrées, mon cœur de joueur déborde d’amour pour GRIS ! C’est dans cet état de plénitude – où la difficulté n’a plus vraiment d’importance – que je découvre un gameplay efficace et réfléchi digne des meilleurs platformer. Hélas, si vous êtes à la recherche de nouvelles mécaniques de jeu, je crois que vous n’êtes pas à la bonne adresse. Sur ce point précis, le jeu joue la carte de la sécurité sans prendre trop de risques. Dans cette aventure bien ficelée, GRIS perçoit son monde sous un tout autre jour et c’est ainsi qu’elle découvre que son corps renferme un éventail de capacités utiles afin de mieux progresser dans cet univers mélangeant jeux de plateformes et petits défis qui mettront à l’épreuve vos réflexes de joueur. Totalement convaincu par cet univers poétique, je choisis de ne pas vous dévoiler l’ensemble de son gameplay. GRIS est une expérience unique, une cascade d’émotions à vivre tout simplement ! Pour les joueurs les plus pointilleux, sachez que la Nintendo Switch est totalement à l’aise avec ce jeu. Le mode TV vous offrira une immersion totale et vous permettra de profiter pleinement de l’univers graphique de l’artiste Conrad Roset. Le mode portable est tout aussi merveilleux et sans fausses notes mais cette aventure chimérique mérite d’après moi un grand écran ! Aujourd’hui, à cet instant précis, je sais qu’il y a un avant et un après GRIS

La musique, cet élément indispensable.

Pour finir l’écriture de ce test, je vais revenir rapidement sur la pierre angulaire de cet édifice onirique. Mon titre parle pour moi, il s’agit bien entendu de l’univers sonore de GRIS, réalisé par le groupe Berlinist. Réel vecteur d’émotions, la musique occupe une place importante dans mes journées et si vous êtes comme moi un amoureux de musiques atmosphériques, électroniques ou encore contemplatives cette bande-son est faite pour vous ! Berlinist transpose ici et avec génie, toute la palette d’émotions que peut ressentir GRIS au cœur de son périple. Fermez les yeux et savourez ce doux mélange de piano et de violoncelle, cet hymne à la douceur et à la mélancolie, qui est selon moi, la véritable pièce maîtresse de cette aventure

Un chef-d’œuvre tout simplement.
94%

Un chef-d’œuvre tout simplement.

Foncez sur l’eShop, n’hésitez pas une seule seconde ! Si vous êtes à la recherche d’une aventure hors du temps, ce jeu est fait pour vous. Je regrette déjà la fin de mon aventure, j’aimerais revenir sur mes pas, être comme vous… Découvrir encore et encore ce périple onirique teinté de couleurs pastel. Un sentiment spécial s’installe en moi, je suis à la fois triste et heureux d’avoir pu connaître cette jeune fille mystérieuse prénommé GRIS. Nomada Studio et Conrad Roset signent ici un chef-d’œuvre narratif, une explosion des sens, tout simplement. Ce platformer tout en 2D me montre à quel point le jeu vidéo peut être une expérience enrichissante et chargée d’émotions. Malgré une durée de vie très courte et un niveau de difficulté plutôt faible, ce jeu est une véritable poésie contemporaine. Je n’ai qu’un mot à dire : merci !

Envoi
User Review
94.2% (10 votes)

A propos de l'auteur :

SUPERdsk

Graphiste indépendant au quotidien, je ne dis jamais non à une bonne blonde.

a écrit 13 articles sur Switch-Actu.

4 commentaires pour “GRIS : ode à la douceur et véritable toile de maître – TEST

  1. Superbe test, tant en terme de visuel que de contenu. Un grand bravo à toi ! Et par la même occasion tu m’as donné envie de me procurer ce jeu qui me vend déjà du rêve sans même y avoir touché 😀

  2. Rien à voir avec le test — mais le vote des joueurs est mal optimisé. J’ai cliqué sur la barre pensant qu’il m’afficherait la note du joueur, mais surprise c’est le vote ne fait. Donc si on appuie au debut de la barre sans faire gaffe, le vote est gâché alors que pour le cas de Gris j’ai adoré le jeu. il faudrait peut être mettre une mention de rappel par rapport à ce vote afin que l’on sache.

    1. Hello, dans ce cas n’hésite pas à nous contacter pour supprimer le vote 🙂

      Et la note des joueurs est bien marquée juste à côté de ” Note des joueurs “. Je trouvais ça plutôt clair mais je pourrais réfléchir à le mettre plus en avant ?

  3. Ce jeu est en effet une pure merveille!! Sa durée de vie est certes réduite mais il a une bonne replay value pour peu que l’on désire finir le jeu à 100%, là où aucun indice n’est donné pour les étapes et challenges à réaliser. Faut chercher à l’ancienne.^^ Me manque un challenge…

    Hautement recommandable !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.