GRID autosport nintendo switch
80%

GRID Autosport, premier vrai jeu de course sur Switch ? – TEST

Alors que je disais que la Nintendo Switch n’était pas une console attirant les jeux de course, il faut bien dire que la donne a changé. Après Mario Kart 8 Deluxe, Gear.Club Unlimited et plus récemment RISE: Race the Future, la console hybride de Nintendo commence sérieusement à se faire à ce genre de jeux. Il ne manquait plus qu’un titre poussant un peu plus loin de côté réaliste de la course automobile, et c’est désormais le cas avec le tout frais (plus ou moins, le jeu est initialement sorti en 2014 sur d’autres plateformes) GRID Autosport, de Codemasters, disponible depuis le 19 septembre 2019 sur notre console mi-salon mi-portable préférée.

Un gameplay déjà vu, mais efficace

Au sein de GRID Autosport, il est possible de courir dans différentes catégories de courses – Touring, Endurance, Open Wheel, Tuning et Street – chacune d’elles proposant véhicules et environnements distincts. Ces différentes catégories sont jouables dans différents modes de jeu, à savoir Carrière (sans scénario particulier néanmoins), Championnats supplémentaires, Coupe personnalisée, Contre la montre et Course rapide. Il est d’ailleurs possible, dans certains modes de jeu, de piloter “en duo“. Votre position et celle de votre coéquipier rapportent des points, qui sont cumulés et comparés à ceux des autres équipes pour finalement donner lieu à un classement général. Puisqu’il n’est pas toujours le meilleur, vous pouvez à tout moment lui donner des sortes de petits conseils : il est possible de lui demander de rester à sa position – s’il y arrive -, ou d’essayer d’être plus agressif pour prendre des points. Vous pouvez également demander où il se trouve (queue de peloton, en tête, au milieu), et connaître également la position de votre rival principal, celui à battre à tout prix.

En terme de course pure, on se trouve dans un jeu à mi-chemin entre simulation, et arcade. Le fonctionnement et la prise en main m’ont fait penser, par moments, à l’expérience proposée par la série des Forza Motorsport : un jeu de course réaliste, mais aux chocs très arcade et avec des fonctionnalités bien pensées, elles aussi très virtuelles. La première, c’est le système de “trajectoire optimale” : si vous choisissez de la laisser activée, une ligne verte composée de flèches vous indique, tout au long de la course, la trajectoire optimale pour courir, avec qui plus est une indication de couleur quand l’on vous conseille de ralentir et de freiner. L’autre chose faisant penser à Forza, plus encore ici, c’est le système de rembobinage : lorsque vous vous prenez un mur, un adversaire ou que votre trajectoire ne vous plaît pas, il vous suffit d’appuyer sur le bouton dédié pour revenir quelques secondes en arrière et reprendre là où vous le voulez.

Toutes ces choses, rendant le jeu réalisto-arcade, sont évidemment les bienvenues. Il ne m’était jamais arrivé de m’en plaindre réellement, mais pour la toute première fois, je vais le faire : les gâchettes non analogiques de la Nintendo Switch posent ici un problème de taille. Durant mes premières minutes de jeu, je pensais être une bille, incapable de correctement prendre un virage. Finalement, j’ai regardé les commandes, et j’ai modifié un petit détail : je dose maintenant l’acceleration avec le stick analogique droit. C’est moins confortable, mais bien plus agréable en jeu. Si vous comptez jouer à GRID, je vous le conseille plus que vivement.

Malheureusement, pas de neige à prévoir, de course dans le désert ou autre diversité qui aurait été bienvenue : tout se passe sur le bitume bien dur et bien adhérent. Pour ce qui est de la difficulté, le jeu est au premier abord relativement simple (une fois que l’on a configuré l’accélération sur le stick évidemment), bien qu’au fur et à mesure de la carrière, vous soyez confrontés à quelques éléments perturbateurs comme la prise en compte de l’état des pneus, ou encore une préparation du véhicule (freinage, différentiel, suspensions …). Il est tout à fait possible de vous rendre, à nouveau, dans les paramètres pour choisir entre les 5 modes de difficulté, allant de novice à champion, en passant par expert. Des bonus d’expérience supplémentaires seront octroyés selon la difficulté choisie, sachant que plus elle monte, plus vous en gagnerez. Dans le cas où vous souhaiteriez vraiment être en grande difficulté … activez le jeu au gyroscope.

Une technique très intéressante pour GRID Autosport

C’est surtout ici que GRID Autosport parvient à se démarquer du reste. Si son gameplay reste assez classique et déjà vu un peu partout, sa capacité à proposer un très joli jeu sur Nintendo Switch le diffère d’autres titres. Une fois le jeu téléchargé et son pack de “textures HD” installé (quelques Go de téléchargement supplémentaires s’imposent), nous nous retrouvons face à un jeu de course réellement agréable à l’oeil. Nous sommes certes loins de ce qu’un Forza peut proposer sur Xbox One, mais n’oublions pas la taille de notre Switch préférée et sa puissance technique. Sur TV, sur l’écran de la Switch classique ou même sur celui de la Lite, le résultat est prenant. Selon les voitures et les courses, le constat est plus ou moins agréable à l’oeil, mais en général, le boulot est là de la part de l’équipe de développement. Chapeau.

Pour les joueurs les plus pointilleux, trois modes d’affichage différents sont proposés : mode graphismes, mode performances et mode économie d’énergie. Le premier proposera un visuel plus détaillé, que ce soit au niveau des textures ou des ombres ; le second sera moins joli, mais plus fluide en passant en 60fps ; et le dernier sera ni beau, ni fluide, mais moins énergivore (pratique pour les longues sessions de jeu sans chargeur à proximité). La différence entre les deux modes principaux est réellement visible, visuellement évidemment mais surtout au niveau du nombre d’images par secondes. Je n’ai pas de mode à conseiller particulièrement, c’est à chaque joueur de découvrir ce qu’il préfère. Il est d’ailleurs possible de changer de mode d’affichage en pleine course, permettant de se rendre compte des différences. Si vous souhaitez voir un comparatif, n’hésitez pas à vous rendre sur cette vidéo.

Solide dans tous les domaines
  • Solide dans tous les domaines - 80%
    80%
80%

Solide dans tous les domaines

S’il n’est pas le plus beau jeu de course existant, GRID Autosport a au moins le mérite d’être le plus performant sur une console (en partie) portable. Comme bon nombre de jeux un peu trop gourmands pour la console, c’est bien la version “entre les mains” qui prime ici, bien que jouer à ce jeu sur TV vous apportera également une grande satisfaction. Si les menus et le contenu peuvent paraître un peu radins comparé à d’autres jeux du genre, GRID Autosport reste une très bonne simulation automobile avec la bonne dose de facette arcades, pour permettre au novice de prendre du plaisir, et au passionné d’aller tâter de quelques réglages un peu plus poussé.

Les +

  • Très joli visuellement (en mode “graphismes”)
  • Un contenu assez complet malgré tout
  • Sans doute l’un des plus beaux jeu de course portable
  • Solide également sur TV
  • Un prix raisonnable

Les -

  • Pas de mode en ligne (pour l’instant, celui-ci est à venir)
  • Plus de 2Go de téléchargement supplémentaire pour les textures
  • Non disponible en version physique
Envoi
User Review
61.83% (12 votes)

A propos de l'auteur :

DesBen

Joueur de 24 ans, fondateur du site Switch-Actu.fr, je suis passionné par le jeu-vidéo depuis The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, parfois sur mon smartphone. Freelance à mes heures perdues, j'ai un certain affect pour la rédaction et le webdesign, à mon niveau. Ma photo de profil a été dessinée par @Nouilles_de_riz (Twitter) !

a écrit 587 articles sur Switch-Actu.

3 commentaires pour “GRID Autosport, premier vrai jeu de course sur Switch ? – TEST

  1. Merci DesBen pour ce test complet !
    Il me fait de l’oeil mais j’attend une promo ou encore mieux une possible version physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.