Fae Farm, un life-sim féérique – TEST

Fae Farm test Switch
80%

Les simulations de vie (ou life sim pour les intimes) représentent un genre paradoxal de jeux. On pourrait penser qu’il s’agit de jeux simples à réaliser avec des joueurs faciles à contenter car peu exigeants en termes d’action. Pourtant, la promesse faite par le genre, celle de vous proposer une vie meilleure dans un monde virtuel, répond parfois à de tels enjeux qu’un life-sim médiocre sera impitoyablement puni par les joueurs. Ce qui n’empêche pourtant pas de nombreux développeurs de s’essayer à ce type très particulier de jeu avec un bon notable depuis les confinements. Le dernier candidat en date est un certain Fae Farm qui tente un mix entre vie de ferme et univers fantastique. Mélange savant ou insipide soupe  ? Réponse dans notre test ci-dessous.

Offre d’emploi : Agriculteur féérique H/F/NB

Fae Farm commence par l’arrivée de votre personnage, que vous aurez préalablement créé, sur le continent d’Azoria. Arrivée tonitruante d’ailleurs puisque vous manquez de vous noyez après la destruction de votre navire par de terribles tourbillons ravageant les mers. Bien vite, vous apprendrez que ces tourbillons n’avaient rien de naturel : ils ne sont qu’une des nombreuses manifestations d’étranges phénomènes magiques perturbant Azoria. Vous l’aurez deviné, c’est à vous, parfait mais énergique inconnu, de prêter main forte aux habitants de cette paisible bourgade et de rétablir son harmonie perturbée. Prenons le temps de noter que le monde d’Azoria est un régal pour les yeux, bourrés de couleurs et de paysages aussi variés que charmants.

Parce qu’il serait impoli de laisser SDF le potentiel sauveur du monde, il vous est fait don d’une ferme dont vous pourrez faire à peu près ce que vous voulez. Bien sûr, l’accent est mis sur l’agriculture et l’élevage, qui vous permettent de faire pousser toutes sortes de fruits et légumes et d’adopter plusieurs animaux domestiques. Des activités secondaires sont également de la partie avec les traditionnelles pêche et chasse aux insectes, bien qu’on ne retiendra pas Fae Farm pour ces dernières.

Et si le travail de la terre ne vous suffit pas, vous pourrez aussi ajouter la fabrication de pierres précieuses, la préparation de délicieux plats et même la création de meubles à votre emploi du temps. Vous l’aurez compris : Fae Farm fait la part belle au crafting. Des dizaines et des dizaines de ressources sont disponibles à travers le monde du jeu et chacune a deux voire trois utilités distinctes. Par exemple, une pierre précieuse brute pourra être polie et raffinée pour être vendue à bon prix au marché mais sera également très utile pour créer des sceaux enchantés. Il y a tant d’activités à réaliser qu’on peut être un peu perdu dans la marée de menus et de sous-menus du jeu, bien qu’on finit par apprendre la position de chacun avec un peu de temps.

Le grand point fort de Fae Farm est la fluidité de son crafting. Chaque activité nécessite de récolter des éléments et de crafter des meubles spécifiques qui vous permettront ensuite de créer d’autres éléments. Par exemple, il vous faudra d’abord construire un poste de sciage pour travailler le bois tandis que le raffinage de pierres précieuses brutes demandera de bâtir un poste de polissage. En bref, tout est prétexte à vous envoyer aux quatre coins d’Azoria pour récolter telle ou telle ressource et réveiller le bricoleur qui sommeille en vous. À noter que vous débloquez en permanence des recettes qui viennent étoffer votre collection et vous donner toujours plus d’idées. Toutes les activités ont une utilité, si bien que vous ne perdrez jamais votre temps. Il en résulte un véritable travail de fourmi : on prend un immense plaisir à récolter de petits ingrédients pour bâtir de grandes choses et construire sa propre vie.

Qualifications requises: endurance, survie, magie

L’ambiance générale de Fae Farm est sereine. Le jeu n’a pas pour prétention de faire accélérer votre rythme cardiaque et vous promet plutôt des sessions de jeu calme où vous menez à bien vos activités sans contrainte, ou presque. Car oui, si vous êtes libres d’organiser vos journées comme vous l’entendez, quelques éléments du gameplay du jeu viennent astucieusement réguler votre fièvre créatrice. D’abord, votre personnage est soumis aux limites de son propre corps : son endurance diminue pour chaque activité un tant soit peu physique (piocher, creuser, couper…) et vous serez automatiquement arrêtés dans vos activités lorsque sonneront les douze coups de minuit. Contrairement à Animal Crossing, pour ne citer que lui, Fae Farm ne suit pas le temps réel : une seconde dans la vraie vie équivaut à une minute dans le jeu. De fait, la nuit tombe rapidement, peut-être trop. Heureusement, vous ne perdez “que” six heures à dormir et, tel un cadre junior de start-up matrixé par son patron, votre personnage sera debout à six heures du matin pour une nouvelle journée.

Il est, bien sûr, possible de regagner de l’endurance de plusieurs façons et la plus simple consiste à cuisiner des petits plats un peu plus complexes pour un regain d’énergie plus efficace. Votre personnage est également sensible à l’humidité, à la chaleur et au froid, ce à quoi vous pouvez également remédier en préparant des boissons chaudes et fraîches. On se retrouve alors avec une légère dimension de survie qui n’est pas déplaisante : ces éléments permettent de ralentir astucieusement votre progression afin d’éviter que vous ne débloquiez tout trop rapidement. De fait, Fae Farm se distingue des autres life-sims de part ce sentiment d’évolution permanente qui évite la lassitude inhérente au genre.

Les contraintes du système du jeu pourraient paraître rebutantes mais elles ont une autre vertu : celle de vous obliger à planifier, au moins en partie, vos journées. Limités aussi bien par le temps que par l’endurance de votre personnage, vous devrez établir votre propre liste d’objectifs afin d’optimiser vos parties. Ce très léger effort de planification sera la clé pour tirer le plus grand plaisir possible du jeu afin de ne pas errer sans but et perdre inutilement du temps. La courbe de progression reste néanmoins suffisamment douce pour apprendre petit à petit à gérer votre temps.

Votre profil : sens du relationnel, passionné d’histoires fantastiques

Au-delà de toutes ces activités, Fae Farm dirige également la progression du joueur à travers une quête principale. Vous vous doutez probablement qu’il ne s’agira pas d’une quête épique et remplie de rebondissements mais elle trouve son utilité dans le sens où elle étend vos possibilités d’action. Certains éléments ne seront effectivement débloqués qu’à condition de suivre l’histoire qui vous fera découvrir de nouvelles régions avec, à la clé, de nouvelles ressources et donc de nouvelles recettes. Une étape obligatoire sera l’exploration de donjons à la façon des Harvest Moon : constitués d’une suite de salles, les donjons sont l’occasion de réunir des ressources et d’affronter les rares ennemis du jeu. Si l’intention est louable, on ne peut ignorer les nombreux allers-retours qu’exigent l’exploration des donjons et le côté très primaire des combats qui consistent essentiellement à marteler le bouton A.

L’histoire vous fera rencontrer de nombreux personnages avec lesquels vous pourrez nouer des relations amicales et amoureuses. Certains personnages ne sont pas éligibles pour recevoir votre amour mais Fae Farm reste très libre de ce point de vue : tous les autres personnages vous sont accessibles, peu importe le genre de votre personnage. Homme, femme et elfes (oui) sont de potentiels partenaires et vous pourrez aisément enchaîner les conquêtes à travers des petites quêtes fedex. On regrettera cependant la qualité inégale des dialogues sur le sujet : la majeure partie du temps, certaines lignes se répètent un peu trop fréquemment pour passer inaperçue bien que l’élu de votre coeur saura se montrer très lyrique lorsqu’il vous proposera un rendez-vous. De plus, les quêtes de romance ne seront jamais que des missions de type “Rapporte moi telle ou telle ressource” sans plus de développement. Dommage donc.

D’ailleurs, si romancer des êtres virtuels n’est pas votre activité favorite, vous pourrez toujours jouer en multijoueur avec vos amis ! À la manière de Stardew Valley, le jeu vous permet de jouer jusqu’à quatre, en online comme en local. Selon l’hôte de la partie, vous pourrez compter sur l’aide de vos proches pour arroser vos plantations ou prendre soin de vos animaux. L’aspect social de Fae Farm a donc une vraie plus-value, bien que vous soyez libres de faire toute l’aventure en solo, à condition de bien planifier vos journées.

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Que pensez-vous de cette information ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Fae Farm, un life-sim féérique
  • Un life-sim aux petits oignons - 80%
    80%
80%

Un life-sim aux petits oignons

On passe un excellent moment à Azoria. Fae Farm se distingue des autres life-sims grâce à une excellente boucle de progression qui entretient l’intérêt du joueur et développe une dimension délicieusement addictive à cette vie de ferme. La variété des activités et des ressources qu’elles permettent d’obtenir font qu’aucune journée n’est identique à une autre. La quête principale développe progressivement votre champ de possibilités tout en étendant les environnements colorés et charmants du jeu si bien qu’on est toujours content de suivre ce fil rouge enchanteur. Fatigués du monde moderne ou à la recherche d’une petite bulle d’oxygène, Fae Farm est fait pour vous.

Les +

  • Des visuels aussi mignons que colorés
  • Une excellente boucle de progression
  • Un système de craft ingénieux et plaisant
  • Énormément d’activités !
  • La dimension sociale, réelle ou virtuelle

Les -

  • Des allers-retours qui auraient pu être mieux optimisés
  • Quelques ralentissements
  • Des dialogues plutôt pauvres
  • Des combats sans intérêt
  • Trop de tapis
0%
Note des lecteurs :
0% (0 votes)


LatoJuana
732 articles

Gamer de 26 ans avec un penchant pour les jeux racontant de belles histoires. Je suis rédacteur sur le site depuis 2017. Zelda reste ma licence de cœur mais j'aime découvrir des jeux de toutes sortes !

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lilalys

J’adore ce jeu ! 🎉💞