cérébrale académie bataille de méninges
65%

Cérébrale Académie : Bataille de méninges – TEST


Ce mois de décembre est plutôt vide du côté de Nintendo, les jeux comme Metroid Dread, Mario Party Superstars et Pokémon Diamant Etincelant/PerleScintillante étant déjà sortis (et finis…) depuis quelques semaines. Malgré tout, pour faire illusion, Big N a ressorti une licence un peu oubliée des joueurs : Cérébrale Académie. Ce jeu est d’abord sorti sur DS en 2006 en exploitant les fonctionnalités tactiles de la machine, puis sur Wii en 2007 avec la reconnaissance de mouvements des télécommandes Wii. C’est donc 14 ans après que Cérébrale Académie revient, cette fois sur Switch et en alliant tactile et commandes par boutons. Voyons ce que donne cet ensemble de mini-jeux alliant rapidité et réflexion dans Cérébrale Académie : Bataille de méninges.




Les joueurs de Cérébrale Académie sur DS et Wii ne seront pas trop dépaysés en jouant à cette version Nintendo Switch : on retrouve une nouvelle fois un univers qui se veut léger, coloré et enfantin, avec un drôle de personnage, le professeur Neurone, qui fait office de narrateur et d’hôte du jeu. Enfin, narrateur, c’est vite dit : il n’a aucune histoire à raconter, vu qu’il n’y a pas de scénario dans ce jeu. Il est juste là pour apporter un peu de vie à l’expérience, et il viendra vous mettre la pression pour que vous vous dépassiez toujours plus et vous rappeler qu’il ne reste plus beaucoup de temps.

Cérébrale Académie : Bataille de méninges regroupe cinq catégories : Analyse, Mémoire, Identification, Maths et Perception. Trouver quel animal est représenté sur une photo, casser des blocs pour faire correspondre la figure avec le modèle ou pour faire le total demandé (avec l’addition, la soustraction ou la division), se souvenir dans quel ordre sont apparus les symboles, voilà un échantillon des épreuves proposées par le jeu. Avec quatre mini-jeux par domaine, on arrive à seulement 20 épreuves, ce qui peut sembler plutôt peu au premier abord. Et c’est effectivement le cas, car si on ne peut nier leur aspect sympathique, elles se révèlent vite répétitives.

Cérébrale Académie, comme à l’époque

Cérébrale Académie n’est pas le genre de titre que l’on relance plusieurs fois par jour, car les mini-jeux sont vraiment simplistes et ne proposent pas de grande variété. De plus, on retrouve les mêmes épreuves que sur Wii et DS, avec seulement cinq nouveautés. C’est dommage, car le concept marche vraiment bien et on se prend rapidement au jeu de la rapidité et de la montée de stress pour battre son record ou tenter de faire le meilleur score possible. Malheureusement, Cérébrale Académie : Bataille de méninges n’incite pas vraiment à nous faire revenir régulièrement pour faire et refaire les épreuves.

Le jeu solo de Cérébrale Académie : Bataille de méninges comporte le mode Entraînement, où l’objectif est de faire toujours mieux et battre son précédent record. Sans surprise, il n’y a pas vraiment de récompense, si ce n’est une médaille – génial !! non ? – et une autre chose qui se veut l’une des grosses nouveautés de cet épisode : la possibilité de personnaliser son avatar. C’est de la personnalisation basique, pour faire joli, mais cela ne sert pas à grand chose, hormis montrer que vous jouez beaucoup et avoir… un certain style. Obtenir tous les costumes sera très long, car le jeu ne fournit que très peu de pièces lorsque vous finissez une épreuve : ça aurait pourtant été un moyen de “fidéliser” le joueur, en l’incitant à revenir plus souvent, mais c’est raté.

L’autre mode principal pour jouer en solo à Cérébrale Académie : Bataille de méninges est l’Examen, qui permet de se tester sur cinq mini-jeux et de donner une note à votre cerveau ainsi qu’un niveau. Les épreuves que vous y faites sont choisies de manière aléatoire et deviennent de plus en plus difficiles si vous parvenez à être suffisamment bon et rapide. En revanche, une mauvaise réponse vous fait perdre des points, il faut donc faire attention à ne pas se précipiter. Les résultats que vous obtenez à la fin d’un examen sont enregistrés chaque jour et l’objectif est, encore une fois, de faire encore mieux que la veille. Vos performances peuvent même être comparées avec votre famille ou vos amis, si vous jouez sur la même console.

Du multi cérébral

Passons maintenant au multi de ce Cérébrale Académie : bataille de méninges, ce qui se veut comme le plus grand attrait de cet épisode Switch. Tous les mini-jeux sont jouables à plusieurs, jusqu’à quatre, en écran partagé. Vous avez le choix entre des matchs plus ou moins longs, avec différentes manches consacrées à un mini- en particulier. Vous gagnez un nombre de points proportionnel à votre position à la fin d’une épreuve, et l’objectif est de finir avec plus de points que les autres. Notons au passage la possibilité de jouer uniquement avec le tactile en mode portable lorsque vous êtes deux (et tout seul, évidemment). La recette de ce multi fonctionne très bien à plusieurs, car le multijoueur local se prête tout à fait à ce genre de concept, où le joueur le plus rapide et le plus fin analyste sera celui qui gagnera : de belles soirées à s’écharper et à rigoler sans trop de prises de tête.

La plus grande prise de tête vient en fait de la maniabilité : les commandes par boutons se révèlent étonnamment imprécises avec le stick (pas de Joy-Con Drift pourtant), et vous pouvez facilement “déraper” à côté de l’item que vous souhaitiez sélectionner… de quoi déclencher une petite colère car vous perdez alors la question, et des points précieux. Le tactile est, de loin, bien plus agréable à manier : comme le jeu demande des réflexes rapides, ce mode s’adapte parfaitement au jeu et est plus efficace. Jouer avec les boutons n’est pas dramatique non plus, mais je ne peux que vous conseiller chaudement de privilégier le tactile si vous jouez seul ou avec un ami. Heureusement, si vous vous sentez désavantagé par ces approximations de stick (c’est une bonne excuse…), vous pouvez adapter la difficulté de vos épreuves, et ce indépendamment de chaque joueur.

Enfin, terminons avec la dernière grande nouveauté de cet épisode Switch : le multi en ligne contre des fantômes. Cérébrale Académie : Bataille de méninges, à défaut de fournir un mode online pour jouer “en direct” face à d’autres personnes, propose aux joueurs de défier des fantômes de joueurs du monde entier, et tenter de les battre pour monter dans le classement mondial. Le mode se révèle rapidement comme le meilleur du jeu, surtout s’il ne vous est pas possible de jouer avec d’autres personnes en multi local. Affronter des vrais joueurs donne une certaine motivation et on se retrouve à enchaîner les mini-jeux et les adversaires (souvent des Japonais) sans voir le temps passer. Les titres, déblocables en jouant, permettent aussi une interaction, même si très minimale : c’est quand même la classe d’arriver avec un “Avouez-le, je suis un génie !” ou “J’ai le cerveau trop rigoureux…”, vous ne trouvez pas ? Seul bémol, la notion de classement qui ne donne pas grande indication sur notre performance et celle des autres, si ce n’est de savoir notre position (mais impossible de voir celle des joueurs, même les meilleurs).

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Qui deviendra la Star de l'Académie Cérébrale ?
  • Qui deviendra la Star de l'Académie Cérébrale ? - 65%
    65%
65%

Qui deviendra la Star de l'Académie Cérébrale ?

Nous voilà déjà à la fin de ce test, plutôt court je vous le concède. Mais en même temps, que dire de plus de Cérébrale Académie : Bataille de méninges ? Les mini-jeux sont efficaces, le concept accrocheur et le multi particulièrement réussi. Malheureusement, le jeu manque trop de contenu, est trop “simple” dans sa proposition et le solo manque d’intérêt à long terme. Pas de doute, il sera agréable de ressortir ce Cérébrale Académie pour quelques soirées entre amis ou en famille, avec les grands-parents. Mais au-delà de cela, a-t-il vraiment un intérêt ? En solo, c’est un non. On vous le conseillera quasiment uniquement si vous comptez y jouer en multijoueur, et que vous avez éventuellement un abonnement Nintendo Switch Online pour profiter des fantômes des joueurs du monde entier, car Cérébrale Académie reste une valeur sûre dans les party games.

Les +

  • Des mini-jeux simples dans leur concept…
  • Une personnalisation sympathique…
  • Un multijoueur particulièrement efficace
  • Une difficulté qui peut s’adapter à chacun
  • Le tactile, presque indispensable en solo
  • Le mode fantômes en ligne, une bonne surprise

Les -

  • …peut-être même un poil trop
  • …mais cela ne va pas plus loin
  • Un manque de contenu flagrant
  • De légers soucis de maniabilité au stick
Sending
Note des lecteurs :
61.57% (23 votes)
Leotendo23

Contenu proposé par - Déjà 119 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant de 20 ans, joueur Switch passionné de jeux vidéo depuis Super Mario Galaxy. Toujours à l'affût en ce qui concerne Mario, Zelda ou encore Splatoon.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments