Into the Breach

Into the Breach : Énorme mise à jour et version physique

Si vous vous languissez d’enfin profiter d’Advance Wars, repoussé à une date indéterminée, ne cherchez pas plus loin que Into the Breach pour prendre votre mal en patience. Développé par Subset Games (Faster than Light) et paru en 2018, ce tactical aux accents roguelite est une pure merveille de game design, et je pèse mes mots. On y incarne des pilotes de méchas dans un futur apocalyptique qui combattent une race d’aliens insectoïdes à travers des failles spatio-temporelles. Tout un programme. Mais Into the Breach a cela de particulier qu’il substitue à une flopée complexe de statistiques une gestion de ressources machiavélique mêlée à une utilisation absolument géniale de ses cartes en damier.

Chaque bataille implique de résister à plusieurs vagues d’ennemis avant la fin du décompte de tours. Votre barre de vie cependant, n’est pas déterminée par vos méchas mais par vos points de réseau. Cette jauge est associée aux dégâts que subissent les bâtiments et infrastructures humaines sur la carte, indépendamment d’un objectif subsidiaire de la bataille comme la protection d’un convoi ou l’élimination d’une unité ennemie particulièrement redoutable. Si la perte d’un mécha n’est pas rédhibitoire, ces derniers revenant entre deux batailles contrairement à des personnages de Fire Emblem par exemple, une destruction entraîne malgré tout la perte du pilote et de ses précieuses habiletés spéciales durement accumulées. Chaque joute est donc une série constante de dilemmes vis-à-vis de ce que l’on est prêt·e à sacrifier en fonction des ressources qu’il nous reste. L’espace est aussi une clé du succès : il est possible de pousser, de tirer, de faire s’entrechoquer, d’immobiliser ou même de bloquer des ennemis qui s’apprêtent à sortir du sol, le tout à l’aide d’un arsenal varié d’armes en tous genres à équiper sur les bons méchas, ainsi que d’un positionnement stratégique. La victoire ne repose ainsi pas toujours sur l’annihilation de l’ennemi, mais plutôt sur la préservation ne ses propres ressources et leur accroissement progressif. Les méchas sont donc à la fois des armes mais aussi des murs et parfois même des projectiles créant une réaction en chaîne de chocs au prix de quelques points de vie.

La bonne nouvelle du jour, tant pour celles et ceux qui auraient déjà eu la chance de jouer en long et en large à Into the Breach que pour les autres, c’est donc cette vaste mise à jour gratuite. Subset Games a vu les choses en grand pour son tactical. Attendue pour le 19 juillet prochain, cette mise à jour va ajouter cinq escouades de nouveaux méchas ainsi qu’une quarantaine de nouvelles armes, mais aussi de nouveaux ennemis et Boss ainsi que des objectifs de missions encore plus variés qu’avant et un nouveau mode de difficulté avancé. Quatre nouveaux pilotes seront aussi de la partie, ainsi que de nouvelles compétences à leur faire débloquer au cours d’une run. Le jeu se paye aussi une version iOS et Android en partenariat avec Netflix. Les abonné·es pourront ainsi profiter gratuitement du jeu et de sa mise à jour prochaine. Sept nouvelles langues vont également être ajoutées au jeu avec cette mise à jour : l’Arabe, le Thai, le Suédois, le Coréen, le Chinois traditionnel, le Turque et l’Espagnol (Amérique latine). Enfin, la Switch va avoir droit à une version physique de Into the Breach ! Attendue pour octobre 2022, elle sera accompagnée de quelques goodies et est d’ores et déjà disponible à la précommande.




+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Source(s) :
Callisto

Contenu proposé par - Déjà 187 article(s) à son actif

Présentation : Joueur depuis mon plus jeune âge, j'ai grandi avec Nintendo et leur univers, donc je garde un affect, même si le JV en général me passionne tout autant. Je suis friand de J-RPG et de tout ce qui touche à Zelda et Metroid principalement, même si d'autre licences de Big N ont mes faveurs. Je reste malgré tout bon public et peux apprécier un large panel d'expériences.

guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments