Les dessous du partenariat entre Ubisoft et Nintendo pour Starlink: Battle for Atlas

C’est la grosse, grosse surprise de la soirée et peut-être même un moment fort dont on se souviendra dans plusieurs années lorsque l’on évoquera l’E3 2018 : Fox McCloud, figure emblématique de la série Star Fox, apparait dans la prochaine production multiplateforme d’Ubisoft, Star Link: Battle for Atlas. Encore une fois, après l’excellent Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle, Ubisoft et Nintendo se sont associés pour surprendre les joueurs et unir leurs talents. Mais comment tout ceci s’est-il goupillé ? Dans une interview publiée sur le site du développeur breton, le directeur artistique Laurent Malville revient sur les coulisses de cette association.


Comment tout ceci a débuté ?

Laurent Malville : Tout a commencé à l’E3 2017. C’était un moment vraiment excitant pour nous, on était si heureux de présenter Starlink aux joueurs. Nous organisions une démo privée en coulisse, et quelques représentants de Nintendo s’y sont arrêtés. Nous avons tout fait pour leur présenter en détails le jeu, et ils ont eu l’air d’apprécier. Par la suite Nintendo est revenu, avec un groupe différent de la première fois, pour jouer à nouveau à la démo. L’un d’entre eux m’a demandé : “pouvons-nous revenir avec nos supérieurs hiérarchiques ?”, et j’ai répondu “oui, bien sûr !”. Alors, ils sont revenus une troisième, et encore une quatrième fois pour jouer à la démo, jusqu’au moment où Reggie Fils-Aimé, le président de Nintendo of America, est arrivé. Je me souviendrai à jamais du moment où il a pris en main la manette et nous a dit “C’est un beau concept que vous avez là”. On sentait que quelque chose se passait, mais impossible mettre le doigt dessus.

Plus tard, nous avons été invités à visiter le QG de Nintendo au Japon pour présenter le jeu à Shigeru Miyamoto ainsi qu’à toute l’équipe du premier Star Fox. C’était un moment incroyable. Non seulement nous avons présenté le jeu, mais nous leur avons aussi montré ce que nous comptions faire si jamais Star Fox était ajouté à Star Link. On leur a dit que Fox pourrait être totalement intégré dans le jeu et avoir ses propres capacités spéciales ainsi que son propre arbre de compétence, comme tous les autres pilotes. Nous leur avons aussi montré une version modulable de l’Arwing, comme là encore tous les autres vaisseaux du jeu. Nous avions au préalable fait une impression 3D du modèle d’Arwing que nous avons donné à M.Miyamoto, qui a immédiatement commencé à jouer avec en enlevant une des ailes et en en attachant une nouvelle en provenance d’un autre vaisseau. C’était quelque chose qui n’avait encore jamais été fait avec un vaisseau si emblématique, alors nous étions un peu nerveux quant à sa réaction. Mais il nous a dit que c’était quelque chose de génial. Après notre présentation, nous sommes retournées à Toronto pour attendre la décision de Nintendo sur le partenariat. De toute évidence, ils ont pensé que Star Fox s’intègrerait bien dans Starlink, et nous avons immédiatement commencé à travailler dessus.

Comment intègre-t-on un personnage aussi apprécié que Fox dans une nouvelle série ?

On adore les Star Fox, on adore cette série et son univers. On a fait des gros efforts pour que les fans de Star Fox reconnaissent beaucoup d’éléments emblématiques du jeu. Par exemple, l’Arwing a des habilités uniques. Il y a une pièce du vaisseau qui peut bouger, et c’est le seul vaisseau que nous avons conçu qui peut faire cela. Par ailleurs, même si vous ne branchez pas d’arme sur l’Arwing, vous pourrez toujours utiliser son Hyper Laser.

Nintendo vous a-t-il donné des conseils ou fait des remarques sur le gameplay de Starlink ?

La chose la plus marquante sur laquelle ils ont insisté était de vraiment traiter Fox comme un invité au sein de l’univers Starlink. Ils nous ont donné beaucoup de latitude sur les déplacements du vaisseau et de ses capacités. Il n’y avait pas de grosse restriction, c’était un partenariat fabuleux. Nous communiquons régulièrement avec eux, et ils nous font toujours des retours. Par exemple, nous leur avons envoyé le premier concept de l’Arwing et leurs artistes ont effectué quelques petites retouches pour coller un peu plus à l’original. C’était une collaboration idéale.

Vous avez dit que Fox est un invité dans l’univers Starlink, mais pouvons-nous jouer tout le jeu avec lui ?

Tout à fait. Dans Starlink, vous pouvez échanger les pilotes dans n’importe quel vaisseau à tout moment, et les dialogues s’adaptent selon la personnalité du personnage avec lequel vous jouez. Fox est entièrement compatible. Alors même en plein milieu d’un combat, vous pouvez placer Fox dans n’importe lequel de vos vaisseaux, et vous pourrez utiliser les capacités uniques de Fox même si’l n’est pas dans son Arwing.

Quels ajustements avez-vous dû effectuer pour la version Switch ?

On s’est assurés qu’il serait bien intégré à l’univers. A certains moments, des cinématiques se déclenchent en fonction du conflit auquel vous faites face, et nous avons ajouté Fox dans ces cinématiques en tant que participant à ce conflit. De plus, il y a des missions supplémentaires exclusives à la version Nintendo Switch.

Comment Fox impacte-t-il le gameplay de Starlink ?

Starlink est un RPG avec de la profondeur, où vous collectez et améliorez des pièces pour enrichir vos opportunités de gameplay, donc les capacités uniques de Fox (dont nous ne parlerons pas pour le moment) s’intègrent parfaitement à ce concept. Il en va de même avec l’Arwing qui peut faire des tonneaux pour éviter les tirs ennemis. Nous voulions que les joueurs puissent jouer à Starlink de la manière qu’ils veulent, donc tous les pilotes peuvent utiliser tous les vaisseaux et toutes les armes. Cela donne aux joueurs une approche totalement libre.

Starlink a une coopération en écran partagé. Si deux joueurs ont Fox comme pilote, peuvent-ils le jouer simultanément ?

Oui, tout à fait ! Comme je l’ai dit, le but est de donner de la liberté aux joueurs. Alors si deux joueurs incarnent Fox dans son Arwing, ils peuvent jouer ensemble tous les deux. Ce qui est génial c’est qu’à chaque fois que vous branchez une nouvelle pièce dans Starlink, vous débloquez son alter-ego virtuel dans le jeu. Alors, vous faire de la coop’ jouer avec quelqu’un qui joue le vaisseau physique, et vous qui jouez le vaisseau digital. Ainsi, même si vous n’avez pas un deuxième Arwing physique, vous pouvez tout deux le jouer.

Starlink: Battle for Atlas sortira le 16 octobre sur Nintendo Switch.

A propos de l'auteur :

Metabee

Joueur de 25 ans qui aime les jeux de plateforme, de sport, d'aventure, de réflexion, et la tartiflette. Kostas FC

a écrit 89 articles sur Switch-Actu.

Un commentaire pour “Les dessous du partenariat entre Ubisoft et Nintendo pour Starlink: Battle for Atlas

  1. Je suis pas un grand fan des jeux de tirs dans l’espace, mais j’avoue être intrigué par ce jeu pour son côté rpg et son univers graphique. J’ai regardé le live d’Ubisoft hier et j’ai trouvé la vidéo très belle ! Je suis même content que ce soit pas trop “réaliste” au niveau des graphismes et que ça garde un côté “dessin animé” très coloré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.