Red Dead Redemption : le Far West entre les mains – TEST

red dead redemption switch annonce
80%

En seulement trois épisodes, la franchise Red Dead a su se créer une réputation implacable dans le monde du jeu vidéo. Cette réputation a notamment été acquise par l’opus Red Dead Redemption, sorti à l’origine en 2010 sur Playstation 3 et Xbox 360. À cette époque, Rockstar Games, le développeur du jeu, avait réussi à surprendre en proposant un vaste monde ouvert à l’époque du Far West, une ambiance que l’on retrouve finalement assez peu dans les créations vidéoludiques des grands éditeurs. Plus de dix ans après sa sortie sur les consoles de Playsation et de Microsoft, Red Dead Redemption, et son extension “Undead Nightmare” débarquent sur la Nintendo Switch. Alors, après toutes ces années et la large démocratisation des open world, est-ce que l’expérience proposée par Rockstar San Diego est toujours à la hauteur de sa réputation ? Et est-ce que la version Switch tient la route par rapport à l’ambition du titre d’origine ?

Une histoire, un monde… Une ambiance

L’histoire de Red Dead Redemption prend place à la fin de l’époque du Far West, en pleine période de révolution industrielle. Vous y incarnerez un certain John Marston, en quête de vengeance envers les acolytes qui étaient autrefois les siens. L’ensemble des missions principales du jeu serviront alors de prétexte pour localiser les différents membres de l’ancien gang, se préparer aux affrontements puis finalement mener une bataille. Ces quêtes sont d’ailleurs à la fois une des qualités et une des faiblesses du jeu ; pour les activer, il faudra se rendre aux points indiqués sur la carte, et qui prennent la forme des initiales de l’interlocuteur auquel vous allez faire face. Chacune d’entre elles est construite de façon similaire, avec une première étape de voyage vers le lieu de l’action, qui sera un prétexte pour de longues conversations servant à encrer les personnages dans l’histoire. Vient ensuite le moment de réaliser la mission, prenant majoritairement la forme d’une fusillade avec différents groupes. Notons que certaines quêtes viendront faire varier le gameplay en proposant des zones à défendre avec une mitraillette ou encore un convoi à protéger.

L’histoire vécue à travers les yeux de John Marston n’est certes pas des plus originales, mais elle s’inscrit dans un univers à l’ambiance totalement immersive. Le moindre détail de Red Dead Redemption est peaufiné pour faire ressentir l’époque dans laquelle il s’inscrit. Le grand monde que propose le jeu de Rockstar Games n’est pas des plus fournis en activités à réaliser, hormis quelques passants à sauver et défis de chasse à réaliser, mais il participe à cette impression de fouler un désert pas encore totalement passé à l’époque moderne avec ses quelques petits villages typiques. Un autre point particulièrement réussi dans le titre concerne les cinématiques, John Marston, ainsi que l’ensemble des personnages, jouissent d’une grande qualité de doublage (en anglais), permettant de s’immerger toujours plus dans cette aventure.

Du côté du gameplay, le titre se compose majoritairement de phases de déplacement, qu’il sera possible d’effectuer à cheval ou à pied, et qui peuvent s’avérer particulièrement pénibles puisqu’elles nécessitent de spammer en permanence le bouton B pour avancer, une mécanique devenant insupportable après environ 3 minutes de jeu. Viennent ensuite les phases fusillades de Red Dead Redemption, qui se montrent plutôt simples grâce à l’existence d’un auto-lock des ennemis en appuyant sur le bouton ZR. John Marston disposera de plusieurs armes au fil de son aventure offrant différentes approches selon les situations. Le héros possède également la capacité de ralentir le temps pour viser plusieurs ennemis à la fois. Certaines quêtes amèneront également le joueur à réaliser des courses de chevaux ou encore à guider des troupeaux de vaches pour varier quelque peu l’expérience. Dans les grandes lignes, si on omet cette affreuse mécanique de sprint du personnage, le gameplay de Red Dead Redemption reste simple et efficace, même en 2023.

Red Dead Redemption, un cauchemar sur Nintendo Switch ?

En plus de l’aventure originale de John Marston, cette ressortie de Red Dead Redemption s’accompagne de l’extension “Undead Nightmare“. Dans ce DLC, vous incarnerez le même héros que dans l’histoire principale, dans une réalité alternative dans laquelle des hordes de zombies déambulent dans ce monde désertique. Votre personnage devra donc une nouvelle fois parcourir la carte afin de trouver l’origine de cette invasion. Pour l’accompagner dans sa quête, John Marston rencontrera une nouvelle fois les personnages de l’histoire principale, qui par chance ont tous survécu à l’invasion de morts-vivants, avec lesquels il développera différentes petites quêtes pour faire avancer l’histoire. Cette extension a fait l’objet d’un soin aussi important que l’aventure principale avec des cinématiques, des doublages ou encore des musiques, donnant une nouvelle fois une atmosphère unique au DLC de Red Dead Redemption.

Du côté du gameplay de cette extension, il sera en grande partie question d’abattre des hordes de zombies afin de libérer des villages ou bien de purifier des cimetières. Pour cela, chaque zone à libérer possède un nombre de vagues à anéantir pouvant aller de deux à cinq ou six. L’une des denrées à laquelle il faudra alors faire attention est le nombre de munitions que possède le héros, qui sont bien plus restrictives que dans l’aventure principale, il sera nécessaire de fouiller les coffres et de dépouiller les cadavres afin d’en ramasser le plus possible. Notons également qu’ici, la capacité de ralentir le temps de John Marston pour viser a une importance encore plus grande pour pouvoir correctement viser les points faibles des ennemis. Bien que durant que quelques heures, on regrettera cependant la rapide lassitude qui peut s’installer en raison du peu de renouvellement des missions d’Undead Nightmare. Il n’en reste pas moins que cette extension est un très bon prétexte pour se replonger une fois de plus dans cet univers et d’y suivre une histoire assez différente de la première.

Une version coincée à l’époque des cow-boys

Mais alors, est-ce que la Switch peut vraiment faire tourner un jeu daté de plus de dix ans ? Et bien force est de constater que l’essentiel du travail est fait, Red Dead Redemption tourne vraiment très bien sur la console de Nintendo, et s’avère encore très convaincant aujourd’hui. En mode docké comme en portable, la résolution et le framerate s’avèrent très solides et ne souffrent d’aucune variation sur l’ensemble de l’aventure. Pour être un peu tatillon avec l’aspect technique, la direction artistique du titre peut sembler quelque peu terne par moments, notamment la nuit ou lors de temps pluvieux, donnant un aspect un peu grisâtre au jeu qui aurait pu mériter quelques couleurs un peu plus clinquantes. On peut également dire un mot sur les animations du titre, passant du “toujours impressionnant” pour ce qui est notamment des chevaux, au “ça a drôlement vieillit” pour les courses du personnage principal. Red Dead Redemption possède malgré tout des jeux de lumière vraiment sublimes, offrant des paysages somptueux en plein désert, renforçant encore une fois cette ambiance Far West si réussie.

Red Dead Redemption : une aventure à (re)découvrir !
  • Red Dead Redemption : une aventure à (re)découvrir ! - 80%
    80%
80%

Red Dead Redemption : une aventure à (re)découvrir !

Red Dead Redemption est un jeu qui jouît d’une grande aura dans le monde vidéoludique, et ce n’est pas volé. L’histoire, somme toute classique, qu’il raconte, s’inscrit dans un univers passionnant et crédible. L’attention du moindre détail de Rockstar Games se ressent manette en main avec des doublages, des musiques et un monde respirant l’époque dans laquelle il se déroule. Alors oui, il faut également dire que la structure peut se montrer un peu vieillissante avec un enchaînement de quêtes à la structure semblable et une certaine répétitivité pouvant se faire ressentir. La présence de l’extension Undead Nightmare est également une force de la ressortie de Red Dead Redemption, permettant de vivre une autre histoire dans le même univers, bien que montrant vite ses limites. Pour finir, la version Switch n’a pas à rougir de sa performance, faisant tourner ce titre plus que convenablement.

Les +

  • Une ambiance Western retranscrite à la perfection
  • Une bande-son et des doublages au top
  • Une histoire simple mais efficace
  • Un portage solide sans baisse de FPS
  • Des jeux de lumière somptueux
  • La présence de l’extension Undead Nightmare…

Les -

  • La structure des quêtes un peu vieillissante
  • Une direction artistique un peu terne par moment
  • … Mais qui souffre d’un manque de renouvellement
0%
Note des lecteurs :
0% (0 votes)
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Que pensez-vous de cette information ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0


Dams
515 articles

Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon