Mario vs. Donkey Kong
70%

Mario vs. Donkey Kong : Le plombier s’essaye au puzzle – TEST

Depuis quelques mois désormais, Nintendo semble en pleine phase d’exploitation de sa mascotte fétiche : Mario. Après avoir ouvert le bal en 2023 avec le film à son effigie, le plombier est sans cesse sur le devant de la scène avec l’excellent Super Mario Bros Wonder, le très satisfaisant Super Mario RPG et avant de voir la Princesse débarquer dans Princess Peach Showtime, son frère de toujours revenir dans Luigi’s Mansion 2 HD ou bien son propre retour dans Paper Mario et la Porte Millénaire, c’est dans son combat contre son premier ennemi que l’on retrouve Mario dans Mario vs. Donkey Kong. Ce remake intégral de la version Game Boy Advance du même nom est sorti sur Nintendo Switch le 16 février dernier et propose de revivre les niveaux originaux de ce puzzle-plateformer, ainsi que des nouveaux tableaux crées pour l’occasion, dans une toute nouvelle esthétique. Alors ce titre du début des années 2000 méritait-il un retour sur l’hybride de Nintendo ?

Moins d’action, plus de réflexion

Comme très souvent avec Mario, du moins du côté des jeux de plateforme, c’est par le biais d’une mise en contexte aussi rapide qu’efficace que nous entrons dans le jeu. Dès son lancement, Mario vs. Donkey Kong vous propose une petite cinématique superbement réalisée, nous indiquant que le célèbre primate s’est emparé des petites figurines à l’effigie du plombier. Le héros à moustache va donc partir à sa poursuite afin de récupérer les petits jouets dans une succession de niveaux s’installant dans plusieurs mondes très classiques pour la franchise : un niveau enneigé, un niveau dans un volcan ou encore le manoir des Boo. On retrouve également quelques environnements moins fréquents chez Mario comme la jungle (mais courant pour la licence Donkey Kong), un parc d’attraction ou encore l’usine de fabrication des jouets.

Chacun des mondes précédemment cités se compose de six niveaux principaux, qui, au premier coup d’œil, peuvent ressembler à ce que propose toujours la licence Mario pour ses jeux de plateforme en 2D. Cependant, l’objectif ici est sensiblement différent : dans la première partie du niveau, le joueur devra s’emparer d’une clé avant de se rendre en direction d’une porte verrouillée. Pour réaliser cela, il sera majoritairement question d’actionner des mécanismes, de changer le sens de tapis roulant, d’activer ou désactiver des plateformes… Après cette première partie de niveau, Mario se voit être projeté sur un second tableau, dans lequel il sera alors question de récupérer un des fameux jouets volés par Donkey Kong. Au sein des différents univers que le joueur va devoir parcourir, il sera question de récupérer trois cadeaux, représentant le principal challenge du titre, afin d’obtenir l’étoile du niveau.

Une fois ces six premiers tableaux terminés, les mondes se terminent avec des niveaux un peu spéciaux : un premier dans lequel il s’agit de diriger les petites figurines ramassées dans les niveaux précédents. Ces derniers poursuivent Mario, sans être capable de réaliser les mêmes sauts que leur illustre modèle. Il faut alors réussir à se déplacer en anticipant les mouvements des petits jouets afin de les faire rallier le coffre de fin de niveau, tout en récupérant les lettres “T”, “O”, “Y” sur le chemin. Chaque jouet rapporté intact dans le trésor final se transforme ensuite en vie pour l’affrontement de boss contre Donkey Kong. Ces affrontements s’avèrent malheureusement peu diversifiés avec deux mécaniques principales, tout droit tirées des origines de la série. Il faudra réussir à escalader un niveau, reprenant les spécificités du monde, afin de jeter un tonneau sur le primate. L’autre façon de se débarrasser du grand singe fait plutôt référence à Donkey Kong Jr, avec la nécessité de faire tomber des fruits sur vos ennemis.

Quand il n’y en a plus…

Après avoir terminé le jeu, c’est-à-dire boucler les huit premiers mondes une première fois, Mario vs. Donkey Kong offre un peu de rab en proposant de reparcourir les différents mondes dans un mode “+”. Il sera alors question de réaliser des nouveaux niveaux, qui utiliseront tous la mécanique du petit Mario à guider vers la porte de sortie, puisque c’est ce dernier qui aura la clé afin d’ouvrir cette dernière. Ces niveaux supplémentaires offrent une difficulté un peu plus conséquente que le jeu de base, notamment lorsqu’il s’agit de faire récupérer les petits cadeaux des derniers niveaux à votre jouet Mario. Notons également que cette version Switch propose des niveaux supplémentaires par rapport à la version Gameboy Advance, permettant de prolonger quelque peu la durée de vie de ce titre, qui reste néanmoins relativement rapide à parcourir d’un bout à l’autre.

En plus des niveaux classiques, un stage bonus permettant d’obtenir des vies supplémentaires apparaîtra une fois par monde. Il sera alors question de récupérer les quelques vies disséminées au travers des obstacles, mais également de se saisir d’une clé qui ne cessera de vous fuir lors de votre avancement. Cette clé permettra d’ouvrir un coffre contenant à son tour des vies supplémentaires. Mario vs. Donkey Kong pense également aux joueurs les plus acharnés avec un mode contre-la-montre, dans lequel il est nécessaire de réaliser des stages le plus vite possible, puisque le timer des niveaux normaux a disparu avec le passage sur Nintendo Switch.

Du côté de ses mouvements, Mario en possède une palette relativement originale dans ce jeu. On retrouve notamment des sauts originaux comme celui que le plombier peut faire après avoir marché quelques mètres sur les main. Cette petite manipulation permet d’atteindre des hauteurs plus importantes et s’avère particulièrement amusante à jouer. Notons par ailleurs que la marche sur les mains permet également de s’affranchir de certains obstacles tombant du ciel. Un autre moyen de gagner en hauteur de saut consiste à faire un petit demi-tour rapide juste après une course et de sauter à ce moment. Précisons un autre changement par rapport à la version originale : Mario ne meurt plus d’une chute trop importante, renforçant le sentiment d’accessibilité du jeu. On regrettera uniquement quelques collisions peut précises sur certains ennemis (notamment les bob-ombs) et une rigidité du gameplay qu’il faudra prendre en main au début de l’aventure.

Mario vs. Donkey Kong remake ou remaster ?

Un élément qui frappe lorsqu’on regarde ce titre : que c’est joli. L’esthétique globale est à des années-lumière de la version Gameboy Advance avec de jolis environnements ou encore des couleurs pétantes rendant totalement honneur à la franchise. Les animations ont une nouvelle fois fait l’objet d’un soin particulier avec des expressions de Mario très sympathiques et des ennemis bien mieux modélisés qu’à l’époque. Les musiques semblent très bien adaptées au gameplay de Mario vs. Donkey Kong avec des remix qui se laissent apprécié sans prendre le dessus sur la partie réflexion du titre.

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mario vs Donkey Kong : Le plombier s'essaye au puzzle
  • Mario vs Donkey Kong : Le plombier s'essaye au puzzle - 70%
    70%
70%

Mario vs. Donkey Kong : Le plombier s'essaye au puzzle

Mario vs. Donkey Kong ne vient pas réinventer la formule des jeux de plateforme, ni celle des jeux de puzzle, mais vient proposer une courte aventure dans laquelle c’est un plaisir de contrôler le plombier moustachu avec des mouvements qu’on ne retrouve pas régulièrement dans les jeux de la franchise, malgré quelques contacts manquant de précision. La remise au goût du jour de ce titre a été faite avec beaucoup de réussite, notamment pour ce qui est de la direction artistique, des animations ou encore de la bande-sonore. Malgré tout, Mario vs. Donkey Kong propose un nombre de niveaux relativement restreint, ce qui ne permettra pas de passer des dizaines et des dizaines d’heures sur le titre, et ce malgré les quelques ajouts de rejouabilité proposés dans ce remake.

Les +

  • Un côté réflexion original pour la série
  • Des sauts qui sortent de l’ordinaire pour Mario
  • Un travail de refonte réussi
  • Mario et ses animations
  • Des musiques qui collent à l’ambiance du titre

Les -

  • Une durée de vie assez limitée
  • Un manque de challenge global
  • Des combats de boss redondants
  • Quelques collisions peu précises
Que pensez-vous de cette information ?
+1
1
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
Dams
511 articles

Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

tipee

Publicité

(pour financer le site)


guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires