Horse Club Adventures, à vos cravaches ! - TEST
70%

Horse Club Adventures, à vos cravaches ! – TEST

Vous commencerez Horse Club Adventures en personnalisant votre personnage et votre monture. Le synopsis est simple : votre amie Hannah, également cavalière, vous invite votre cheval et vous-même à passer des vacances avec son groupe de copines : Sarah, Lisa et Sofia à la campagne. Vous vous installerez chez Hannah et sa famille le temps de cette escapade. A la fin de vos deux semaines de vacances, un tournoi de courses de chevaux sera organisé. Serez-vous la grande gagnante ?

Le pouvoir de l’amitié

L’histoire de Horse Club Adventures pourrait sortir d’un épisode de Grand Galop mais un poil plus mature, ici les filles semblent un peu plus âgées tout en restant des adolescentes bon enfant. Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard mais il est vrai que c’est agréable de se laisser bercer par une histoire simplette respirant l’amitié, l’eau fraîche et… le cheval. Par contre s’il est fait mention encore une fois de “muffins et smoothies du café Saddles & Cup“, je jette ma Switch par la fenêtre. Et oui, parce que lorsque l’on part en vacances à la campagne dans la cambrousse, les différentes activités citadines se font rares et puisqu’il n’y a qu’un seul café dans toute cette cambrousse, vous allez entendre parler de ces satanés smoothies au moins 25 fois par jour.

D’ailleurs, j’espère pour vous que vous n’êtes pas allergiques aux tours, demi-tours et retours. Ici, pas de point de téléportation pratique d’un lieu clef à un autre (bah non le jeu se bouclerait en cinq heures…), tout se fait à cheval. Et ce sera donc ainsi que vous passerez la grande majorité du jeu : à dos de cheval à vous déplacer d’un endroit à un autre. Parfois vous parlerez rapidement à un PNJ ou vous aurez quelques interactions à pieds qui varieront légèrement le gameplay lorsque vous devrez trouver des choses (ou humains !) perdus dans une zone. Malheureusement là aussi, Horse Club Adventures fait preuve de fainéantise : souvent les objets ne seront même pas vraiment modélisés et vous verrez simplement un rond jaune scintiller là où se trouve l’objet de quête. Point fort pour la quête où l’on doit retrouver les chats perdus, qui sont cette fois véritablement dessinés et qui vous obligera à grimper un tas de bûches pour en retrouver un. Ce changement de gameplay fut fort appréciable cependant étant donné les problèmes de collisions d’objet par exemple on comprend le nombre limité d’activités à faire à pieds.

Une aventure champêtre

Pour pimenter un peu le tout vous pourrez découvrir des points de photographie lors de vos balades ou récolter des vêtements, aussi accessibles en tant que récompense de quêtes. Cependant les différents collectionnables sont éparpillés à différents endroits de la carte, et ce sont des endroits que vous ne visiterez qu’occasionnellement voire jamais. En effet, les quêtes de Horse Club Adventures ne vous demandant que de vous déplacer d’un point A à un point B, il vous sera au final inutile de vous diriger un endroit de la zone inexploré, surtout qu’ils sont souvent déserts. D’ailleurs puisque le jeu mise sur le plaisir des balades à cheval, des décors plus variés ou agréables auraient été préférables mais les graphismes restent honnêtes et les couleurs sont très vives, palette commune aux jeux axés sur un public jeune. Il est tout de même extrêmement dommage que le joueur ne dispose pas de mini map pour s’orienter. En effet il faudra consulter la carte à chaque fois que l’on souhaite se diriger quelque part afin de savoir quel chemin emprunter, pas très pratique à dos de cheval ! On notera également la redondance d’avoir à chaque fin de journée l’obligation d’aller parler à Tom qui nous laissera ensuite ramener du foin puis de l’eau dans l’enclos de notre cheval.

Les personnages de Horse Club Adventures ne sont pas extrêmement développés (ne vous attendez pas à des backstory tragiques) mais pour palier à cela ils ont des traits de caractère un peu bizarres parfois : Tori est introduite comme étant une sorte de « méchante », ou plutôt pimbêche, mais on ne sait pas trop pourquoi ? À moins qu’être maquillée et riche soit un crime… Sarah quant à elle n’a comme seul et unique centre d’intérêt les moutons. Oui c’est assez spécial et quasi obsessionnel car c’est littéralement la seule chose qui l’intéresse, elle nous demandera même de rentrer seul(e) pour qu’elle puisse observer les moutons encore quelques heures… Pourquoi pas.

Attention au sabot-age

Les contrôles utilisés sont parfois surprenants. Dans les menus et même partout ailleurs en fait, dites adieu aux touches directionnelles, tout se fait avec le pad analogique ce qui entraîne un manque de précision crucial lorsque l’on doit par exemple naviguer dans les sous menus de customisation et que le pad ne cesse de glisser vers les intercalaires mères lorsque l’on essaie de choisir une couleur. B pour continuer le dialogue au lieu du A habituel qui est pourtant utilisé pour toutes les autres interactions et lorsque le texte défile trop lentement impossible d’appuyer sur B pour qu’il s’affiche entièrement, la touche B faisant à ce moment directement passer à la bulle de texte suivante. De plus, l’axe vertical est automatiquement inversé sans possibilité de modifier cela, la visibilité aurait été dès lors facilitée avec une caméra complètement fixe mais ici on la contrôle avec le pad analogique droit ce qui impacte sensiblement la jouabilité de Horse Club Adventures au départ. Heureusement, on s’habituera vite à cette excentricité et nous n’aurons presque plus à toucher la caméra.

Horse Club Adventures vous proposera également différents terrains de course mais ceux-ci seront optionnels (assez surprenant quand on sait que l’évènement final de vos vacances est une course de chevaux à laquelle vous participez) et pas très intéressants à pratiquer : il suffira de maintenir Zr pour galoper et continuer d’avancer lorsque la barre d’endurance se recharge, vous aurez également parfois besoin de sauter pour éviter quelques obstacles. Les courses seront d’ailleurs terriblement longues (par exemple 5 minutes à battre pour un mode facile) ce qui vous passera bien vite l’envie de vous entraîner. Pour vous occuper de votre cheval, vous aurez à le brosser et lui curer les sabots, il est fort regrettable que les développeurs n’aient pas pensé à utiliser l’écran tactile de la Switch qui aurait été parfait tant en terme d’immersion que d’amusement.

Horse Club Adventures, à vos cravaches !
  • Un galop un peu mou mais honnête - 70%
    70%
70%

Un galop un peu mou mais honnête

Il faut remettre Horse Club Adventures dans son contexte, c’est un jeu orienté pour un public plus jeune mais il semble viser une tranche très spécifique : plus mature que pour les enfants, plus naïf que pour les adolescents, on pourrait le classer dans la tranche des jeux pour adolescents prépubères. C’est une formulation assez scientifique mais qui permet de nous situer ; le jeu est soit trop simplet et gnangnan : quêtes répétitives et sans réflexion, scénario à l’eau de rose soit un peu difficile à prendre en main pour un enfant avec des personnages plus âgés (et donc des thématiques ne le concernant pas tellement).

Malgré les difficultés rencontrées pour rentrer pile dans la catégorie recherchée, Horse Club Adventures essaie tout de même de simplifier la vie du joueur et offre une histoire, finalement, assez intéressante. Je me suis plusieurs fois retrouvée impatiente de savoir que révéleraient les différents mystères parsemés dans les quêtes secondaires de mamie. C’est avant tout un bon bol d’air frais que l’on prend avec Horse Club Adventures qui nous permettra de rêver quelques instants et de se laisser aller à un peu de niaiserie ; une petite pause qui casse agréablement avec les tâches ingrates du quotidien. Le jeu aurait pu malheureusement être encore meilleur si les quelques problèmes techniques gâchant un peu le décor avaient été résolus.

Les +

  • Une aventure qui respire le bon vivre
  • Enormément de customisation
  • Des quêtes qui donnent envie de connaître la suite

Les -

  • Des longueurs dans la réalisation des quêtes
  • Des contrôles pas optimaux
Sending
Note des lecteurs :
80% (1 vote)
LuckyVixou

Contenu proposé par - Déjà 32 article(s) à son actif

Présentation : Fan de (J)RPG, de jeux indie, d’anime et de manga. Lectrice et brodeuse.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments