Endless Ocean Luminous, une balade en apnée – TEST

Endless Ocean Luminous
65%

Il est régulièrement fait allusion au relatif confort dans lequel Nintendo s’enterre depuis quelques années avec des suites de ses licences les plus populaires, et l’avalanche de titres Mario ces derniers mois ne vient pas contredire cette affirmation. Cependant, au milieu de ces sorties relativement classiques pour la firme, on retrouve le retour de licences depuis bien longtemps disparues, depuis la Wii à vrai dire.

Au début de l’année, c’est tout d’abord Another Code qui a eu le droit à un retour dans une compilation des deux épisodes. C’est désormais au tour de la licence Endless Ocean de revenir dans un tout nouvel épisode : Endless Ocean Luminous. Le nouveau titre, annoncé lors du Nintendo Direct Partner Showcase du mois de février, fait suite aux deux premiers épisodes sortis en 2007 et en 2010, et propose à nouveau de découvrir les fonds marins. Est-ce que cette proposition a toujours du sens en 2024 sur la Nintendo Switch ?

Au cœur du mystère de l’océan

Endless Ocean Luminous vous accueille dans un mode histoire quelque peu déconcertant. Le premier chapitre de cette aventure vient poser les bases qui vous serviront dans le reste du jeu. Les déplacements tout d’abord, qui s’avèrent extrêmement simples à prendre en main et mouvoir ce personnage dans les vastes espaces du jeu est un réel plaisir. On se déplace de manière très classique avec les deux sticks de la manette tandis que le bouton R va permettre de faire remonter votre avatar, le bouton ZR viendra opérer la commande inverse. Pour en finir avec les contrôles, B permettra de faire un petit boost en avant.

Le jeu vient ensuite vous montrer sa mécanique principale : le scan des différents poissons et autres animaux des fonds marins. Pour cela, c’est l’autre côté de la manette qu’il faudra utiliser puisqu’un appui court sur le bouton L viendra identifier la créature juste devant vous. Un long appui permettra de scanner tous les poissons aux alentours. Une fois cette manipulation effectuée, Endless Ocean Luminous va proposer un petit écran avec le nom des différents éléments identifiés, une petite indication de la taille de ces derniers ou encore s’ils représentent une espèce plutôt rare. Il est par ailleurs possible d’avoir accès à une description complète des poissons rencontrés, une description par ailleurs intégralement “doublée” en français est disponible pour chacune des espèces (nous reviendrons sur cette notion de doublage). En plus de l’identification des poissons, il est possible de trouver un ensemble de trésors déposés sur les fonds marins, qu’il faudra également récupérer lors de vos aventures.

Enfin, pour continuer d’avancer dans cette histoire et d’en découvrir les propos, il est nécessaire de réaliser plusieurs heures de plongées afin d’identifier un grand nombre d’espèces. L’avancement de l’histoire vous permettra de rencontrer des espèces fantastiques (qui n’existent pas dans la réalité). L’identification amène une grande quantité de lumière, venant résoudre le mystère d’un immense arbre de corail en train de dépérir dans l’océan que vous explorez. Si d’une part le titre propose des espèces vraiment impressionnantes et amusantes à découvrir, je n’ai pu m’empêcher de penser, en jouant, que le titre aurait gagné à rester plus “réaliste” dans ce qu’il propose. On aurait pu notamment avoir un message écologique fort avec des enjeux sur la préservation du milieu océanique et des espèces qui s’y trouvent.

Endless Ocean Luminous et la liberté de plonger

Si le mode histoire se montre être un bel apéritif, le véritable intérêt d’Endless Ocean Luminous réside dans son mode de plongée libre. Dans ces dernières, votre personnage se retrouve au cœur d’une carte générée aléatoirement, qu’il sera possible d’explorer au gré de ses envies. Dans ce mode très paisible, il n’y a aucun challenge véritable, il n’est pas possible de perdre, le seul objectif et de se promener afin d’y rencontrer de nouvelles espèces et de dénicher de nombreux trésors. Lors de l’exploration, la carte de l’environnement se dévoile au fil des déplacements et encourage à bien chercher pour trouver des recoins cachés dans lesquels peuvent se trouver des espèces rares, voir disparues de nos jours. Selon les cartes générées par le jeu, il est possible de trouver des vestiges sous-marins d’anciennes cités, des abysses extrêmement profondes ou encore des épaves de bateau… L’exploration d’Endless Ocean Luminous est paisible, tranquille, ne présente pas le plus grand intérêt du monde, mais sait se montrer très satisfaisante en l’abordant comme telle.

Lors de ces explorations, un objectif caché se cache néanmoins à chaque plongée. Dans toutes les cartes que vous explorez dans Endless Ocean Luminous, un nombre variable d’espèces étranges se trouvent (se reconnaissent aux vibrations de la manette et aux indications sur la carte). Lorsque le joueur a trouvé l’ensemble de ces phénomènes paranormaux, une espèce fantastique va apparaître sur la carte, souvent dans une zone quelque peu cachée, qu’il faudra alors scanner. Toutes ces identifications dans les océans viennent compléter une encyclopédie de plus de 500 espèces tandis que plus de 400 trésors sont à retrouver. Lorsque le joueur décide d’arrêter son expédition, le jeu génère alors un code afin de pouvoir retourner ou partager la carte qu’il vient d’explorer.

S’il est possible de plonger tout seul sur sa Nintendo Switch, les balades dans l’océan peuvent se faire jusqu’à 30 en ligne. Et fondamentalement, ça ne change pas énormément de choses aux mécaniques du jeu, les cartes sont relativement grandes, si bien qu’on ne croise pas énormément de monde lors de nos plongées. Cela vient seulement changer le rythme d’apparition des espèces fantastiques puisqu’un bien plus grand nombre de personnes se met en quête de trouver les différents phénomènes paranormaux du jeu. Afin de se démarquer des autres joueurs, le titre propose de vastes choix de personnalisation. On retrouve un large choix de coloris et de stickers à placer sur sa tenue, ainsi qu’une grande librairie d’émoticônes et de postures qu’il est possible d’acquérir avec l’argent obtenu lors des plongées.

Du côté de sa technique, Endless Ocean Luminous se montre relativement convaincant sur Nintendo Switch, aidé notamment par des fonds marins ou la visibilité n’est pas la meilleure, donc pas tant de choses à afficher à l’écran. Certains paysages se montrent néanmoins très réussis avec des effets de lumières chatoyants juste sous la surface, des récifs de coraux colorés ou encore des créatures bien modélisées. Au niveau de sa bande-son, le titre se montre encore assez juste, avec des thèmes parfois discrets, parfois absents, collant plutôt bien à l’exploration paisible des fonds marins. Pour finir, un petit mot sur cette notion de doublage intégral du titre, puisqu’en réalité, l’ensemble des textes sont lus par un assistant vocal et pas véritablement doublé. Si d’un côté, cela permet d’avoir une mine d’informations sur les espèces marines, accessible pour des plus jeunes qui ne maîtrisent pas encore la lecture, le tout peut occasionnellement manquer un peu d’âme.

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Endless Ocean Luminous, une balade en apnée
  • Endless Ocean Luminous, une balade en apnée - 65%
    65%
65%

Endless Ocean Luminous, une balade en apnée

Endless Ocean Luminous n’est pas le jeu de l’année, Endless Ocean Luminous ne conviendra pas à tout le monde, mais il vient avec une proposition atypique à laquelle il est tout à fait possible d’adhérer. On oublie les codes habituels des jeux vidéo. Pas d’objectifs de victoire, pas de défaite, juste de l’exploration paisible. On se promène au gré de nos envies dans de vastes environnements afin de découvrir une carte, une espèce, un trésor… On peut bien évidemment regretter que le mode histoire ne soit pas plus poussé ou ne profite pas de son exposition pour délivrer un message fort. Le mode multijoueur en ligne aurait également pu se montrer plus impactant avec davantage d’interactions. De son côté, la réalisation se montre convaincante avec une direction artistique et une bande-son en adéquation avec la proposition du titre.

Les +

  • Plus de 500 espèces à identifier
  • Une exploration paisible et satisfaisante
  • Des descriptions entièrement doublées
  • Une direction artistique et une bande-son en lien avec la proposition

Les -

  • Un mode histoire en retrait
  • Un acte manqué sur le message écologique
  • Descriptions doublées par un assistant vocal manquant d’âme
  • Le multijoueur en retrait
Que pensez-vous de cette information ?
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0


Dams
515 articles

Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires