Deiland Pocket planet
50%

Deiland Pocket Planet : la simulation planétaire – TEST

Depuis la sortie d’Animal Crossing: New Horizons en mars 2020, de nombreux jeux de simulation de vie sont sortis sur Nintendo Switch, on pense notamment à Harvest Moon ou Story of Seasons. C’est dans cette optique que s’inscrit, au premier abord, Deiland Pocket Planet dont l’atterrissage sur Switch date du 15 avril dernier. Le titre édité par Chibig propose donc une simulation de vie dont le concept tourne autour du développement de sa propre planète. Deiland Pocket Planet parvient-il à se hisser au niveau des titres cités précédemment ?





Comme tombé du ciel, l’arrivée sur Deiland planet !

Après une rapide cinématique présentant succinctement l’univers, le personnage principal de Deiland Pocket Planet, Arco, se voit être projeté sur la terre déserte de l’astre principal du jeu. Un rapide tour du propriétaire permettra de très vite comprendre l’aspect gestion du titre. Hormis une tente, trois lopins de terre et un petit étang, la planète Deiland s’avère relativement vide et n’attend que le joueur pour se développer. Une introduction sans fioritures permettant de s’imprégner de l’ambiance du jeu. L’ambiance, justement, variera plusieurs fois au cours de l’avancement du joueur puisque tous les six jours (in-game) la saison changera et le jeu arborera un manteau blanc en hiver ou encore des couleurs typiques de l’automne lors de la saison correspondante. L’éventail des possibilités au sein de votre nouveau lieu de vie permettra de débloquer quelques recettes pour fabriquer de nouveaux objets : si cette promesse semble intéressante, la quantité de décorations disponibles reste relativement faible, ne permettant pas de développer sa planète à sa guise.

Les nombreuses actions possibles dans Deiland Pocket Planet vont être régies par une petite barre d’endurance (ainsi qu’une barre de vie que nous mentionnerons par la suite) indiquant le nombre d’actions encore possibles à effectuer avant de devoir aller dormir pour recharger cette jauge. Les interactions possibles concernent donc l’agriculture dans laquelle de nombreuses plantes sont cultivables selon les saisons. Il faudra disposer de nombreux puits afin d’irriguer les lopins de terre et profiter des effets de météo pour accélérer la croissance des pousses. Ces nombreuses cultures permettront d’une part de nourrir le héros pour éviter de mourir de faim, d’autre part, elles seront utiles pour clôturer certaines quêtes. Outre les plants dont il faut s’occuper, la croissance des arbres ainsi que la gestion des graines font pleinement partie des activités demandées. En plus de l’agriculture, il sera également possible de pêcher dans le petit étang mis à disposition ou encore de miner dans les nombreuses roches jonchant le sol de votre planète. Notons que finalement, la grande majorité de ces actions ne nécessite pas d’utiliser complètement son endurance et le joueur finira souvent ses journées par casser du caillou pour ne pas la passer à ne rien faire.

Il est également dommage de voir que les installations sur l’île restent assez limitées. S’il est possible d’améliorer les trois petits champs afin d’augmenter les rendements, il est impossible d’en rajouter pour cultiver plus de plantes. De la même manière, l’amélioration de la toile de tente en maison prend rapidement forme avant d’atteindre son état final. De cette même manière, l’ensemble des éléments de la planète s’avère relativement fixe dès l’arrivée et seules quelques babioles et barrières en tout genre sont disponibles afin de personnaliser le lieu de vie sur Deiland. Il ne sera pas véritablement possible de personnaliser à l’envie de la même manière que dans un Animal Crossing: New Horizons.

Des interventions spatiales

De nombreux évènements viendront varier les activités à réaliser sur votre planète. Le premier type d’interaction concerne l’atterrissage de plusieurs vaisseaux amenant différents intervenants sur votre lieu de vie. Après avoir indiqué à vos invités une zone d’atterrissage dans un coin libre de Deiland, ces derniers resteront pendant une minute montre en main avant de repartir de nouveau. Ces personnages, arrivant sur votre planète, auront pour objectif de donner des quêtes à Arco, qui consisteront principalement à réaliser des recettes de craft très simples ou bien à récupérer un objet bien précis sur l’île. Il s’agit du principal vecteur pour débloquer de nouvelles recettes et continuer le développement de Deiland. L’arrivée des différents personnages sur la planète d’Arco est également l’occasion de réaliser des échanges avec ces derniers afin d’obtenir de la monnaie ou des objets relativement difficiles à obtenir par ses propres moyens sur l’astre.

Un autre type d’interaction concerne l’apparition d’ennemis sur votre planète, permettant de mettre en lumière la dimension combat de Deiland Pocket Planet. Cette dernière s’avère relativement peu intéressante et consiste uniquement à appuyer sur un bouton devant un ennemi, sans pouvoir éviter les attaques de son adversaire de quelconques façons. Ajoutons en plus de cela que le bestiaire s’avère peu diversifié et on tourne rapidement en rond au niveau des affrontements disponibles. En plus de quelques monstres apparaissant sur l’île, des pluies de météorites viendront perturber la tranquillité de Deiland. Il faudra alors orienter sa planète pour éviter de briser les installations de cette dernière et pouvoir récupérer les minéraux et objets en tout genre que la météorite contient. Bien que ne venant pas transcender la formule de la petite simulation de vie au niveau du gameplay, ces petites interventions ont au moins le mérite de venir briser la monotonie de la vie sur Deiland.

Le principal problème de ces évènements concerne le caractère aléatoire de leurs apparitions. Par moments, il faudra attendre qu’un personnage en particulier débarque sur l’île pour avancer dans ses recettes, qu’un ennemi bien précis se décide à apparaitre pour récupérer un objet afin de valider une quête. Il s’agit de la véritable faiblesse de Deiland Pocket Planet, l’obligation d’attendre plusieurs journées (in-game) afin d’avancer dans les quêtes et donc dans le développement de sa planète. Notons également qu’il n’est absolument pas indiqué comment récupérer les ingrédients et il faudra bien souvent attendre un coup du sort pour obtenir les denrées nécessaires à la progression.

En quête de compréhension

Outre l’aspect gestion et simulation, Deiland Pocket Planet propose également un fond de narration dans lequel l’objectif principal est de comprendre l’identité et les origines précises d’Arco. Ces informations peuvent être distillées sous la forme de phrases intervenant pendant les rêves du personnage principal après une longue journée de travail. L’autre façon d’avancer dans ce petit récit est liée à l’intervention des PNJ sur votre planète. Ces derniers amènent quelquefois des quêtes permettant de compléter un livre contenant l’histoire du héros de Deiland Pocket Planète. Ces apparitions furtives de morceau d’histoire concernant le mystérieux personnage d’Arco viennent donner de l’intérêt aux quêtes à réaliser afin de comprendre le passé de celui que l’on incarne.

L’histoire va également être développée sur d’autres planètes arborant un style totalement différent de Deiland. Ces expéditions sur d’autres astres vont permettre, en plus de densifier un peu l’enrobage du titre, d’accentuer quelques affrontements ou bien de récolter quelques denrées non-disponibles sur la planète de base du héros. Nous regretterons que ces expéditions ne soient pas plus nombreuses offrant plus de renouvellement dans l’expérience du titre de l’éditeur Chibig. Ces balades dans d’autres contrées permettent également de rencontrer des populations locales, qui peuvent donner quelques missions au joueur, ou bien troquer quelques objets, de la même manière qu’avec les intervenants de Deiland.

Deiland Pocket Planet : La simulation en demi-teinte
  • Deiland Pocket Planet : La simulation en demi-teinte - 50%
    50%
50%

Deiland Pocket Planet : La simulation en demi-teinte

Si la proposition initiale de Deiland Pocket planète, promettant de marcher dans les pas d’Animal Crossing: New Horizons est plus qu’alléchante, la réalisation dans le gameplay l’est beaucoup moins. L’ensemble concernant la gestion de sa planète est très agréable, mais le joueur se retrouve très vite limité dans son nombre d’interactions disponibles avec son environnement. Au final, le développement de sa planète reste très anecdotique et il faudra uniquement composer avec les éléments présents dès le départ. L’idée de diriger quelque peu les actions du joueur à l’aide des quêtes des intervenants vient briser la monotonie de l’agriculture et du minage, cependant, le caractère aléatoire de leurs apparitions vient totalement ruiner le rythme du jeu. Un véritable élément pourrait faire la différence avec l’exploration d’autres planètes, mais encore une fois Deiland Pocket Planète n’exploite pas ses idées jusqu’au bout.

Les +

  • L’axe du développement de sa petite planète très intéressant
  • Des actions de base stimulantes (pêche, agriculture, minage)
  • Des évènements pour diversifier le gameplay
  • Une ambiance adaptée à chaque saison
  • Un récit discret mais présent pour densifier le titre
  • Des expéditions sur d’autres planètes pour voir du paysage

Les -

  • Le développement de la planète finalement très limité
  • Un manque d’indications globales pour la réalisation de certaines recettes
  • L’aléatoire des évènements venant plomber le rythme avant de récupérer certains éléments
  • Des combats sans saveur
  • Les expéditions trop rares et pas assez exploitées
Sending
Note des lecteurs :
89.33% (3 votes)
Dams

Contenu proposé par - Déjà 275 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments