Art of rally annoncé pour la saison estivale sur Nintendo Switch
45%

Art of Rally, sortie (de route) sur Switch – TEST

L’an dernier, le délicat et visuel Art of Rally (stylisé en art of rally, tout en minuscules) avait charmé de nombreux joueurs sur PC, ravis de retrouver le studio Funselektor Labs après son populaire Absolute Drift. Un an plus tard, la simulation de rallye automobile fait de nouveau chauffer le moteur pour atteindre les contrées des jeux consoles avec notamment un arrêt sur la Nintendo Switch. Que vaut Art of Rally sur la console hybride ? Pas grand chose hélas car il est difficile d’accorder beaucoup de crédit à cette version Switch.

Shut up and drive

Avant de tailler dans le vif, rappelons rapidement le concept d’Art of Rally. Vous l’aurez sûrement compris, il s’agit ici de participer à des courses de rallye en conduisant divers véhicules à travers des circuits qui vous mèneront aux quatre coins du globe. Des déserts du Kenya aux terres enneigées de la Norvège en passant par les plaines verdoyantes du Japon, Art of Rally vous promet un véritable tour du monde. La particularité du rallye est que vous êtes seuls sur la route : le but est de terminer le circuit le plus rapidement possible puis de comparer votre temps aux autres participants et non pas de franchir la ligne d’arrivée en premier. Les amateurs de rallye seront d’ailleurs ravis (il y avait de quoi faire un jeu de mots) de constater la diversité des véhicules proposés, surtout dans la mesure où il s’agit de modèles ayant réellement existé. De nombreuses informations sur la discipline en elle-même sont également de la partie avec des dates-clés et des évènements ayant marqué son histoire, de quoi intéresser les plus curieux d’entre vous.

Comment cela se passe-t-il manette en main ? Pas aussi aisément que l’on pourrait le penser car la prise en main d’Art of Rally ne se fait pas en un claquement de doigts, soyons clairs. Chaque virage, chaque accélération, chaque manoeuvre se doit d’être mûrement dosé et réfléchi au risque de partir assez rapidement dans le décor. Il en résulte une conduite exigeante qui risque d’en frustrer et d’en rebuter plus d’un, d’autant qu’il faut manifestement plusieurs heures de jeu pour prendre le coup de main. De plus, le jeu se veut assez punitif puisque chaque sortie de route vous infligera 5 secondes de pénalité à votre chrono ce qui pourra vous faire perdre quelques places d’un coup.

Sleeping in my car

À noter que chaque véhicule dispose de ses propres caractéristiques si bien que quelques subtilités se glissent dans la conduite de chacun : ceux qui auront accroché à la formule en seront ravis et expérimenteront jusqu’à trouver la voiture idéale tandis que ceux qui auront déjà été éprouvés par les difficiles premières heures lâcheront probablement l’affaire. Heureusement, il est possible de baisser la difficulté mais cela n’agira que sur la performance de vos adversaires et la conduite restera tout aussi difficile. Pour peu que vous vous accrochiez, vous pourrez profiter de nombreuses courses dans des environnements variés avec une solide durée de vie.

Passées ces quelques particularités de gameplay, Art of Rally ne prétend pas non plus reproduire avec exactitude les sensations d’une course de rallye car ce n’est tout simplement pas sa philosophie. Le concept est davantage de vous plonger dans l’ambiance de ce sport sans vous prendre trop la tête. Art of Rally vous propose tout de même plusieurs modes de jeu pour agrémenter votre expérience : Carrière (une sorte de Grand Prix), Contre la Montre, Rallye personnalisé, Exploration libre et Online. Le mode Exploration Libre est particulièrement intéressant dans la mesure où il vous propose d’explorer un vaste monde ouvert à bord de votre voiture et de prendre votre temps. Des collectibles seront disséminés ça et là pour vous donner un minimum d’objectif et de direction mais vous êtes parfaitement libres d’en faire fi et de vous laisser porter là où le coeur vous emmènera. Tout ceci est plutôt plaisant, voire attrayant sur le papier et on comprend pourquoi Art of Rally a eu son petit succès sur PC. Mais dans la pratique, le jeu perd absolument tout son charme sur Switch.

Le rallye sans l’art

Une autre caractéristique principale d’Art of Rally se trouve également dans son titre avec sa direction artistique se voulant minimaliste. Dans la version PC, on se retrouvait avec d’apaisants visuels misant davantage sur les contrastes et les jeux d’ombres et de lumière que sur le réalisme ou l’abondance de détails. Si les version Xbox Series et PS5 ont réussi à capter et conserver ce qui faisait le sel de la direction artistique du jeu, le constat est tristement différent sur Switch. Pour faire simple, la Switch ressemble davantage à un logiciel de simulation de conduite comme on pourrait en trouver dans une auto-école qu’à un vrai jeu. Les couleurs sont criardes et sans contrastes, les modèles 3D sont moins nombreux et chargent laborieusement ce qui fait qu’on traverse de grandes zones vides sans aucun intérêt.

Je ne peux en aucun cas recommander la version Switch d’Art of Rally. L’argument du “Oui mais je peux y jouer en portable” n’est absolument pas suffisant pour justifier cette horreur technique et visuelle qui nous a été apportée. Le constat est d’autant plus scandaleux qu’on ne saurait admettre que la Switch n’est pas capable d’afficher mieux que “ça“. Certes, la console de Nintendo est à la rue techniquement parlant mais je refuse de croire qu’Art of Rally ne pouvait être plus décent dans ses visuels car, soyons clairs, l’intérêt du jeu est sensiblement diminué en l’état actuel. L’aspect zen très agréable qui se dégage des versions PC ou consoles concurrentes disparaît complètement et laisse place à des temps de chargement allongés, des objets qui apparaissent en pleine course, parfois après les avoir dépassés, et une absence complète de contraste. Par acquis de conscience, je mentionnerai néanmoins quelques rares effets d’ombre et de lumière qui peuvent éventuellement être agréables à l’oeil dans les circuits se passant au crépuscule.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
2
+1
0
+1
1
Art of Rally, sortie (de route) sur Switch - TEST
  • Un rallye sans le sou - 45%
    45%
45%

Résumé

Art of Rally rejoint le club tristement fourni des portages ratés sur Switch. Entre ses couleurs criardes, ses temps de chargement longuets et ses modèles 3D infâmes, le jeu perd une immense partie de son intérêt par rapport aux versions PC et consoles concurrentes. Funselektor Labs a bien pris soin de camoufler l’aspect visuel de ce portage et il serait bien imprudent de se laisser convaincre par les images promotionnelles mises en ligne sur le site de Nintendo France. Sans son aspect esthétique si réussi sur les autres versions, on ne retient d’Art of Rally que sa difficulté et son manque global de sensations, un comble !

Pros

  • Une bonne durée de vie
  • Une grande diversité de véhicules
  • Très bien documenté sur la discipline
  • Une conduite exigeante…

Cons

  • … qui en rebutera plus d’un
  • Peu de sensations de conduite au final
  • Une direction artistique massacrée par un portage raté
  • Des temps de chargement longs
Sending
User Review
67.38% (21 votes)
LatoJuana

Contenu proposé par - Déjà 618 article(s) à son actif

Présentation : Otaku gamer avec un tropisme particulier pour Nintendo, les séries TV et les Boy’s Love romantiques.

guest
4 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
cvanquick

bon eh bien, upgrade ou update il y a eu. Le clipping est bien moins violent. il y a bien plus d’objets, animaux, arbres dans les décors. Certaines textures sont plus lisibles (ex: glace craquelée en Norvège, animaux). Les bords de la route sont affinés et il y a plus d’effet type poussière, neige… L’horizon est bien plus loin et plus lisible. Il arrive selon la configuration de la spéciale de voir de loin l’arrivée ou le départ au détour d’un tournant. La base de données temps est plus lisible. Et le soft est plus stable avec moins d’écran noir… Lire plus »

cvanquick

C’est pour un jeu comme ça (ou tout autre jeu de course) que tu aimerais avoir des gachettes analogiques

Thierry

Il y a longtemps que je n’ai pas autant partagé sur tous les points un test de jeu
c’est rare que je pleure mes sous, surtout pour un jeu indépendant, mais là c’est le cas
mon ressenti en résumé :
C’est pas beau
C’est inconduisible
C’est pas super fun
En edition physique il serait depuis longtemps sur le bon coin, et là il va quitter bientôt la switch
dommage

cvanquick

grosse déception visuelle. En revanche sur la conduite c’est très intéressant. J’ai écrit au studio de développement et voici la réponse : “I understand your concern with regards to the look of the game on Switch. There were a lot of considerations that had to be made to get art of rally running on the Switch, and as such unfortunately we ended up cutting down on a lot of things that heavily affect performance. That being said, we’re investigating visual and performance fixes so please expect to see visual changes over time.” Je ne sais pas quoi en penser. Le… Lire plus »