Nintendo Direct logo

Pourquoi Nintendo a (eu) raison de ne pas diffuser de Direct – TRIBUNE

Dans six jours, cela fera un an sans Nintendo Direct général. Cela n’était jamais arrivé depuis que l’entreprise a commencé à diffuser ces présentations. Nintendo ne peut désormais plus poster un tweet, sur aucun de ses comptes, sans que celui-ci ne reçoive en réponse une flopée de réactions énervées ou dépitées. Si l’on appliquait le modèle de Kübler-Ross à cette chose beaucoup plus triviale, l’on pourrait dire que beaucoup de fans sont encore dans les phases de colère (“où est le Direct ?!”), même si certains ont progressé vers la phase de dépression (“à quoi bon garder ma Switch…”). Laissez-moi donc vous guider vers la phase d’acceptation en vous expliquant pourquoi Nintendo a (eu) raison de ne pas diffuser de Direct général durant cette année particulière.

Avant-propos : l’avis exprimé dans cette tribune est le mien et non une prise de position de toute l’équipe de Switch-Actu.

Parce que Nintendo n’en a pas besoin pour vendre des consoles

Vous l’aurez remarqué dans les top des ventes rédigés par Dams : Nintendo vend beaucoup de Switch cette année. Tellement de Switch, en fait, que la console s’est régulièrement retrouvée en rupture de stock et risque de l’être à nouveau durant la période des fêtes de fin d’année. Le moteur de toutes ces nouvelles ventes ? Le mastodonte Animal Crossing: New Horizons, déjà, le bon jeu sorti au bon moment, mais aussi et surtout la ludothèque très bien remplie de la console, qui permet aux nouveaux acheteurs (“aux primo-accédants”,  dirait Stéphane Plaza) comme à ceux des premiers jours d’avoir toujours quelque chose à se mettre sous la dent.

La Switch n’est pas, comme le disent certains, dans une période de “sécheresse ludique“, tout du moins du point de vue des ventes : on peut légitimement supposer que les jeux tiers et first-party continuent, eux aussi, à très bien s’écouler (ce sont des indicateurs que le constructeur doit surveiller de très près). Il est très probable que Nintendo possède des jeux déjà prêts, qu’ils peuvent dégainer si besoin – ils l’ont d’ailleurs déjà fait cette année avec Paper Mario: The Origami King, mais, de la même façon que l’on ne pédale pas quand son vélo est en descente, annoncer de nouveaux jeux dans un Direct cette année n’aurait pas forcément été très productif et n’aurait sans doute pas conduit à plus de ventes de consoles. La PlayStation 5 et la Xbox Series X sortent en fin d’année : c’est l’an prochain que le combat va se jouer. Dès lors, pourquoi gaspiller de grosses cartouches en 2020 ? Il n’y aura sans nul doute pas de “gros jeu” cette année à Noël, même si l’on peut s’attendre à une petite sortie en Novembre (par exemple, le fameux “All-Stars 2”, s’il existe bel et bien) et, si besoin, à l’arrivée d’une collection “Nintendo Switch Classics“, offrant les jeux les plus vendus à prix réduit. Rien qui ne justifierait une annonce dans une longue présentation.

Parce que les marchés réagissent mal aux mauvaises nouvelles

tribune nintendo direct illu 2

Il faut s’y résigner : malgré la sortie de quelques excellents jeux (Animal Crossing: New Horizons, Final Fantasy VII Remake…), 2020 ne restera pas dans l’histoire comme une grosse année pour les jeux vidéo. La raison principale à cela ? Le CoVID-19, qui n’a épargné aucun gros studio ni aucun constructeur : la PlayStation 5 sortira avec un catalogue de lancement très tenu et ce n’est pas mieux chez Xbox, qui a dû repousser Halo Infinite, son gros titre de fin d’année. Les diverses présentations auxquelles nous avons eu droit cet été ne font que renforcer ce constat, en se composant principalement de cinématiques pour des jeux qui sortiront dans très longtemps ou nous annonçant des reports de titres attendus. Nintendo n’est pas épargné, et subit cela même encore plus que les deux autres : le Japon n’était pas un pays prêt, autant au niveau des habitudes que de la technologie, pour le télétravail. Et même si les employés retrouvent sur l’archipel le chemin des bureaux, l’on sait que le constructeur japonais a décidé de poursuivre le télétravail plus longtemps pour préserver ceux-ci. Une démarche très louable, mais qui ralentit la production de jeux, au point que l’on peut imaginer qu’un Direct se composerait surtout de jeux pour 2021, ce que les marchés verraient comme une échec.

Oui, mais Nintendo pourrait au moins communiquer franchement avec ses consommateurs, nous dire que la pandémie a affecté le programme“. Oui, ils pourraient. Mais retournons au 25 janvier 2019 : après un mois de hausse de l’action, Nintendo communique sur le report de Metroid Prime 4. Un report qui n’est motivé que pour des raisons de qualité du jeu et qui est plutôt bien vu par les joueurs. Le résultat ? Une sanction immédiate sur les marchés et une baisse de l’action de 10% sur les deux semaines suivantes. Avançons maintenant au 11 juin 2019, où Nintendo annonce dans un Direct qu’Animal Crossing: New Horizons est repoussé au 20 mars 2020. Même réaction des marchés et une baisse de l’action de 7% en deux jours. Nintendo reste une entreprise. Une entreprise fructueuse, la plus riche du Japon (avec une trésorerie estimée à plus de 7 milliards d’euros), et dont le cours atteint aujourd’hui un niveau qu’il n’avait plus connu depuis la Wii. Les investisseurs sont contents et confiants. Pourquoi prendre le risque de fragiliser tout cela ?

Parce que les Direct ne touchent qu’une petite partie des consommateurs

Cette dernière raison est corrélée aux deux premières et à la situation sanitaire exceptionnelle que nous vivons. En temps normal, oui, les Direct sont un moyen de communication efficace. Malgré leur audience assez faible – comparativement au parc de consoles installées, ils touchent un monde assez large qui va au delà des fans les plus engagés de la marque. On peut le constater, par exemple, quand on voit certains s’attendre à des nouvelles d’un Breath of the Wild 2 dans un Indie World ou un Partner Showcase. Néanmoins, valent-ils la peine de faire encourir un risque aux équipes techniques et aux présentateurs ? Je ne crois pas. Il y a fort à parier qu’un Direct n’ait pas été la motivation d’achat de la grande majorité des acquéreurs de Switch cette année. On l’a vu avec Animal Crossing : sortir un bon jeu suffit. Quelques publicités à la télévision pour parler aux moins connectés et le bouche-à-oreille, amplifié par les réseaux sociaux et les nombreux streamers, ont suffi à vendre le titre et une pelletée de consoles.

Qui plus est, on ne peut pas dire en toute bonne foi que Nintendo ait arrêté de communiquer cette année : on a eu droit à un Direct Mini, deux Partner Showcase, deux Indie World et trois présentations dédiés à des jeux (et ce, sans compter les deux Pokémon Presents). Plus de 400 vidéos ont été uploadées sur la chaîne YouTube de Nintendo of America depuis le début de l’année. Les divers comptes Twitter gazouillent 2 à 3 fois par jour. Tout ça sans compter les multiples publicités produites pour Internet et les médias traditionnels. J’attends un Direct général autant que vous. Mais nous ne sommes pas l’audience principale de Nintendo, juste une minorité très bruyante. Le silence de cette année est compréhensible, explicable, et ne signifie pas que la Switch est abandonnée. La patience est plus que jamais une vertu, cette année, et, qu’il faille attendre deux semaines ou quatre mois, je suis sûr que la prochaine grosse présentation de la marque sera à la hauteur de nos attentes.

giomosby

Contenu proposé par - Déjà 630 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest
9 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Thomas

Bonjour, je trouve cette analyse très objective et bien construite, les arguments sont convaincants, bravo.

Je suis également (Comme beaucoup) très en attente d’un Nintendo direct ( à chaque insider un peu sérieux qui fait une annonce je suis en ébullition…).

Espérons Rapidement de bonnes annonces pour 2021.

Bon courage à tous.

Last edited 28 jours plus tôt by Thomas
DesBen

D’accord avec l’idée générale, bien que pour le bien de l’actualité j’aurais évidemment préféré voir des Direct généraux cette année.

Je suis simplement en désaccord avec la partie sur les réactions du marché, puisque là clairement tout le monde sait que Nintendo est affaibli par le Covid-19, communiquer à ce propos ne changerait sans doute presque rien aux actions, mais donnerait une meilleure image de Nintendo au public.

Aeryle

Le problème c’est que ce silence génère de la frustration qui génère des attentes démesurées. Et ça laisse libre cours aux rumeurs… C’est le bon coktail pour que le prochain vrai direct apparaisse comme une déception. Me concernant, j’attends un direct depuis Janvier. Animal crossing en m’intéressant absolument pas, je n’ai pas trouvé un seul jeu intéressant sur Switch de Novembre 2019 (avec pokémon) à Juillet 2020 (avec Paper mario et Fairy tails). Et là on est reparti sur du désert. Première fois que Septembre arrive et que je n’ai aucun jeu en précommande… Les multiples pseudo directs (partenaire showcase,… Lire plus »

Mario94

Article très intéressant mais je trouve personnellement qui donne l’impression qu’on doit excuser Nintendo pour leur mutisme car oui pour moi c’est du mutisme quand tu ne communiques pas sur les titres maisons prévus pour la fin d’année. La Covid-19 n’explique pas tout car rien n’empeche Nintendo de proposer un ND général pour avoir un horizon sur les futurs jeux (ces jeux sont en dev bien avant la pandémie) et avoir des trailers nous auraient plus. Une communication désastreuse, entre les Indies, les ND mini PS, bientot les ND nano tant qu’on y est, et du coté de The Pokémon… Lire plus »

Augustin Chiquet

C’est vrai que les trous du *** qui spammait waluigi et zbotw2 sur les indie world sont vraiment casse-co****es et cons en plus de monopoliser quasi entièrement le chat pour des messages bien plus intéréssant . En plus il n’y à AUCUNE chance qu’ils y sont sur un indie world annoncé -10h avant

Rodriguez a.a

Et si c’est un direct qui est décevant ?

Mario94

Ça sera un scandale tout simplement

Wuby

Félicitations belle analyse et bon article je te rejoins sur tes propos 🙂

Last edited 28 jours plus tôt by Wuby
GLP

Je suis d’accord avec la majorité de ce qui est dit dans cette article. J’ajouterais une théorie personnelle sur le manque de direct de cette année: Nintendo a plusieurs fois dit qu’ils voulaient prolonger la vie de la switch par rapport aux anciennes consoles de la marque. Vu les ventes énormes dues au Covid, je pense qu’il n’est pas impossible que Nintendo ait repoussé certains jeux à 2021/2022 pour des raisons stratégiques et pas uniquement pour des raisons liées au télétravail. Je pense qu’ils gardent des jeux prêts sous le coude afin de les lancer quand les vente de la… Lire plus »