OlliOlli World interview

OlliOlli World : pourquoi est-ce que le jeu est aussi efficace ?

Petit succès critique indé de ce début d’année (il est actuellement à 86% sur l’aggrégateur Opencritic), OlliOlli World a apparemment surpris plus d’un journaliste par l’efficacité de son gameplay ainsi que la beauté de sa direction artistique. Nintendo Everything a pu s’entretenir avec Jemima Tyssen Smith, scénariste et narrative designer chez le studio Roll7, pour essayer d’obtenir les secrets de la recette magique. Voici notre traduction de cet échange :

Nintendo Everything : OlliOlli World a un style artistique très différent des deux premiers jeux – non seulement par l’utilisation de la 3D, mais aussi à cause des personnages cartoonesques et des paysages aux couleurs pastel. Qu’est-ce qui a conduit l’équipe à adopter ce nouveau style et quelles en sont les inspirations ?

Jemima Tyssen Smith : Nous voulions créer un jeu avec un style plus illustratif depuis un certain temps et, avec OlliOlli World, nous avions enfin une envergure suffisamment importante et une équipe suffisamment grande pour y arriver. Le nouveau style que nous avons choisi a nécessité beaucoup de travail de prototypage et de conception de la part de Germán Reina Carmona (concept artist) et de Paul Abbott (ancien responsable artistique), et nous avons ensuite dû créer un tout nouveau moteur de rendu à partir de zéro pour donner vie à tout ça (un grand merci à Dickie McCarthy pour cela). Je sais que l’équipe artistique a puisé dans de nombreuses inspirations – des comics aux dessins animés des années 30, en passant par le style et la culture du skate.

Bien que le jeu ait un gameplay arcade, il contient beaucoup de world-building, avec différents personnages et lieux. Cependant, l’univers n’a pas l’impression d’interrompre le “fun” du gameplay puisque les dialogues sont concis et agréables à lire. Était-ce une préoccupation pendant le développement ? L’idée de mélanger gameplay arcade et storytelling a-t-elle été décidée dès le départ ?

Oui, il y avait définitivement la volonté dès le début de créer un jeu qui ait une composante narrative plus importante que nos titres précédents. Le dialogue passe par un certain nombre de retouches et de modifications, et il y a un réel effort pour s’assurer que la version finale des dialogues soit accrocheuse et concise. Nous voulons qu’ils ajoutent à l’expérience du joueur, pas qu’ils distraient les joueurs – ce qui est un équilibre qui demande du temps et du travail pour être trouvé ! Et, comme vous le mentionnez, il y a beaucoup de contenu narratif en dehors du dialogue – moi-même et Lizz Lunney (narrative designer) avons travaillé en étroite collaboration avec Germán et John Ribbins (directeur créatif) pour construire les lieux et les traditions des différentes régions et peuples de Radlandia.

Le jeu est extrêmement satisfaisant tout en sachant maintenir les joueurs sur leur garde, presque comme un jeu de rythme. C’est une expérience très différente – pas tout à fait un jeu de plateforme 2D classique ni un runner. Y a-t-il quelque chose d’intéressant que vous pouvez partager sur le processus de réflexion sur cette façon unique de concevoir les niveaux ?

Ouais, ça me rappelle aussi beaucoup un jeu de rythme – je pense que c’est en partie dû à la qualité de la bande-son… J’atteint clairement un état de “flow” [moment où les actions et la réflexion ne font qu’un] quand je joue longtemps ! Je pense que du point de vue de la conception, une grande partie de ce qui rend le level design unique est lié au style 2.5D unique que nous avons développé – la sensibilité du design est toujours très similaire à un jeu de plateforme 2D à certains égards, mais le style artistique 3D permet d’ajouter beaucoup de profondeur aux niveaux. Donner la possibilité d’emprunter plusieurs chemins et plusieurs voies au sein de ceux-ci apporte une véritable richesse à OlliOlli World – et toute l’équipe de conception a vraiment dépassé les attentes afin de créer quelque chose de frais et d’excitant à jouer.

Enfin, la façon dont le jeu tourne semble être quelque chose de vraiment important pour l’expérience. Pouvez-vous partager avec nous des informations sur les performances de la version Switch d’OlliOlli World ?

Le jeu tourne à 60 fps sur Switch – et il fonctionne très bien, que ce soit en mode portable ou sur votre télévision !

OlliOlli World sortira le 8 février 2022 sur Switch et est d’ores et déjà disponible à la précommande sur l’eShop pour 29,99€.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Source(s) :
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 1304 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Bebert

30 balles pour un jeu mobile, ça fait cher.