Le free-to-play et la Nintendo Switch, future idylle ?

Depuis mi-mai de cette année, pas moins de 7 free-to-play sont disponibles ou ont été annoncés sur Nintendo Switch, de The Pinball Arcade à Fortnite. Après le succès fou des indépendants, serions-nous entrain de vivre le début d’une nouvelle idylle entre la console hybride et un format de jeux ? Avant tout, permettez-vous de faire un petit tour d’horizon de chaque jeu.

Les inclassables

Tout a commencé le 18 mai 2018. C’est à cette date que le premier free to play de la Nintendo Switch a été publié, c’est-à-dire plus d’une année après son lancement. Nommé The Pinball Arcade, il ne s’agit peut-être pas ici du plus adoré, mais bien du premier. Son modèle économique est cependant assez différent de ce que nous avons l’habitude de voir maintenant : pas de skins payants ou de lootboxes, le jeu propose un pinball gratuit, le reste est payant. Il n’empêche que vous pouvez jouer gratuitement donc, au moins jusqu’à ce que vous vous lassiez du contenu offert.

Disponible uniquement en anglais et allemand, le second free-to-play lancé sur Nintendo Switch est l’exemple rare d’un jeu soutenant une bonne cause. En effet, Kitten Squad est purement et simplement édité par la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals). Bien qu’il ne s’agisse pas du jeu le plus transcendant, il propose tout de même un DLC payant permettant tout de même à l’association de récupérer un minimum d’argent sur leur jeu.

Les jeux orientés mobile

Vient ensuite le premier jeu offert par Nintendo sur sa dernière née : Pokémon Quest. Annoncé sur Nintendo Switch (et prévu sur mobile), le titre propose de jouer totalement gratuitement, tout en poussant parfois légèrement à l’achat d’une monnaie virtuelle. En effet, vous n’avez droit qu’à 5 ” parties ” d’affilé avec un système de coupons. Les coupons se rechargent en quelques dizaines de minutes évidemment, mais pour les recharger instantanément, il va falloir passer par la case monnaie virtuelle. Si celle-ci se gagne très facilement chaque jour, les plus exigeants seront dans l’obligation de payer.

Le prochain jeu dont nous allons parler est un jeu bien connu des fans de Bethesda, il s’agit de Fallout Shelter. C’est d’ailleurs l’un des rares jeux free-to-play à être si généreux sur le temps de jeu. Si tout est évidemment pensé pour prendre part à de courtes sessions de jeu, nous n’avons pas l’impression d’être forcés à payer toutes les 2 minutes. Il s’agit ici de simple confort, rien n’est abusé, vous n’allez pas attendre 37 heures pour qu’une salle soit construite. Néanmoins, la jouabilité entache le constat : le jeu n’a clairement pas été pensé pour une manette et ça se sent très rapidement.

Les ” gros ” free-to-play

Le jeu dont nous allons parler de suite n’est pas encore en free-to-play, mais va le devenir. À vrai dire, il l’est déjà sur les autres plateformes, la version Switch étant en early-access : il est donc obligatoire d’acheter un pack à 29.99€ pour y jouer dès maintenant. Si vous ne souhaitez pas payer, il faut simplement attendre quelques semaines / mois. Je parle de Paladins, une très belle surprise techniquement parlant, tant le jeu est fluide et joli sur notre console hybride. Je vous invite par ailleurs à visualiser notre vidéo sur le jeu. Une fois en free-to-play, seuls des cosmétiques seront proposés à l’achat, ne changeant donc en rien l’issue d’une partie.

Grosse bombe en approche, Fortnite est le dernier free-to-play en date sur la console de Nintendo. En 48h seulement, le Battle Royale que l’on ne présente plus a été téléchargé plus de 2 millions de fois sur Switch, le faisant très certainement grimper en haut du tableau des jeux gratuits sur la console. Une fois encore ici, seuls les skins sont proposés à l’achat, ne changeant absolument rien au gameplay ni à l’issue des matchs. Vous pouvez finir premier en déboursant 0€. Petit bonus pour les abonnés à Amazon Prime / Twitch Prime, les objets offerts avec ces services sont bel et bien récupérables sur votre jeu Switch.

Le jeu annoncé pour plus tard

Le prochain jeu free-to-play à sortir dont nous connaissons déjà le nom n’est autre que The Elder Scrolls: Legends. Il s’agit ici d’un jeu de cartes, dans le même principe que Hearthstone pour Warcraft ou du Gwynt pour The Witcher, mais ici dans l’univers des Elder Scrolls (Skyrim, Oblivion …). Il ne propose rien de réellement particulier comparé à ses concurrents, mais a le mérite d’être prévu pour la Switch pendant que le jeu de Blizzard cité juste avant est attendu depuis des mois maintenant. Selon la FAQ du jeu, ” Vous pouvez acheter des paquets de cartes et des tickets Arène (solo et en duel) dans la boutique The Elder Scrolls: Legends “.

Future idylle ?

Nous avons donc eu droit à sept jeux gratuits, dont un qui le sera sous peu mais qui a sa place ici, en l’espace de 25 jours. Pour faire un calcul un peu inutile, mais révélateur tout de même, nous avons vu arriver en moyenne (et très approximativement) 2 free-to-play par semaine. Après le succès flamboyant de certains jeux indépendants sur Switch, ayant parfois amené au sauvetage de studios, nous allons maintenant savoir si les jeux gratuits ont leur place chez les joueurs Nintendo. Avec les 2 millions de téléchargement de Fortnite, il n’y a que peu de doutes. Il suffit d’ailleurs parfois de regarder sa liste d’amis pour se rendre compte que lorsqu’un free-to-play est proposé, les joueurs ne se font pas prier pour l’essayer :

Votre avis sur le sujet

Sur nos réseaux sociaux, nous vous avons posé la question suivante : ” Les free-to-play sur Nintendo Switch (Fortnite, Pokémon Quest, Fallout Shelter, …), est-ce un format de jeux qui vous intéresse ? “. A l’heure où nous écrivons ces lignes, vous avez répondu à 69% oui sur Twitter, et 72% pour la même réponse sur Facebook. Il n’y a donc pas photo, vous avez en majorité envie de voir d’autres free-to-play arriver sur Switch, ou en tous cas vous acceptez qu’ils soient proposés. Néanmoins, certaines personnes sont réellement contre et avancent, par exemple, que pour eux ce type de jeux tue le jeu-vidéo et les jeux en version boîte. D’autres  sont plus tempérés et ne blâment que les jeux d’origine mobile comme Fallout Shelter, qui ne semblent pas adaptés à des sessions de jeux sur une console. Pour finir, un élément de taille repousse certains joueurs qui restent néanmoins indécis sur le sujet : les achats ingame. S’il s’agit uniquement de cosmétique, aucun soucis, mais si le passage à la caisse est quasi obligatoire pour avancer correctement dans un jeu, alors pour eux, c’est non.

A propos de l'auteur :

DesBen

Je suis un geek de 23 ans, passionné avant tout par Zelda, Nintendo, Zelda, Google. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, 3DS, j'ai un Galaxy A8 (2018) et un coeur de geek.

a écrit 167 articles sur Switch-Actu.

2 commentaires pour “Le free-to-play et la Nintendo Switch, future idylle ?

  1. Pour ma part n’étant pas fan de jeux online (je pense à Fornite et Paladins) ça ne m’intéresse pas, et je n’ai pas acheté non plus une console pour me retrouver avec les mêmes petits jeux que sur Smartphones ou sur tablettes ! Mais évidemment si on pose la question aux gens si ils veulent plus de jeux gratuits, ils vont répondre oui.

  2. Il manque Pinball FX3. Jouer à Fallout Shelter ou à Pokémon Quest sur une télé, c’est bidon. C’est jeux là ce joue en mode tablette.
    Si non je ne suis pas contre, ni pour. Je n’ai pas accroché à Fallout Shelter (essayé sur Android) mais j’aime bien Pokémon Quest.
    Un qui peux me faire de l’oeil est TES Blades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.