hogwarts legacy nintendo switch

Hogwarts Legacy est reporté

Confirmé sur Switch en version native après d’un State of Play en mars dernier, Hogwarts Legacy est la prochaine adaptation très observée de l’univers créé par J.K. Rowling. Développé par Avalanche Software, un habitué des jeux à licence divers durant l’ère PS2 puis plus spécifiquement pour Disney après le rachat par ceux-ci (à coups d’ersatz de Skylanders, mais tout de même), le jeu est la nouvelle promesse d’un monde ouvert dans Poudlard. Une promesse déjà faite par le passé, mais jamais vraiment réalisée, comme le savent déjà les malheureux·ses détenteur·ices de l’adaptation vidéoludique de l’Ordre du Phoenix réalisée par Electronic Arts en 2007.

La nouvelle du jour est donc un léger report concernant les versions PC, Xbox et PlayStation qui sortiront le 10 février 2023, soit un peu plus tard que la fin d’année 2022 initialement prévue. Concernant la version Switch de Hogwarts Legacy, le studio est moins précis et ne donne pas de date pour le moment. Il nous faudra donc prendre notre mal en patience pour avoir le fin mot de l’histoire. Pour rappel, Hogwarts Legacy nous place dans un contexte antérieur à l’histoire du sorcier à lunettes. Plus précisément, il s’agit d’explorer Poudlard au XIXème siècle dans la peau d’un·e étudiant·e en cinquième année. Le jeu sera un monde ouvert qui permettra d’explorer le château et ses environs, y compris le village de Pré-au-Lard, et d’y dénicher moults secrets disséminés çà et là.

Si la perspective de pouvoir explorer le monde d’Hogwarts Legacy semble réjouissante, notamment car on nous promet de ressentir le passage des saisons en survolant le château sur un balai ou le dos d’une créature volante, il nous faut parler de l’éléphant dans la pièce : au vu de sa licence, une partie des revenus du jeu reviendra à J.K. Rowling, qui se sert désormais de sa grande popularité et fortune pour exprimer toute sa transphobie. Nous vous invitons donc, si le sujet vous intéresse, à vous pencher sur cet article de Gamespot qui replace la transphobie de Rowling dans tout son contexte, la liant à Harry Potter et au jeu qui nous intéresse aujourd’hui, sans jamais blâmer ceux qui comptent l’acheter, comme explicité dans le dernier paragraphe :

Vous n’êtes pas une mauvaise personne si vous voulez jouer à Hogwarts Legacy. De nombreuses personnes trans envisagent elles-mêmes d’acheter le jeu malgré leur colère justifiée envers Rowling. L’important n’est pas de condamner le jeu ou de renoncer à votre amour pour Harry Potter ; il s’agit de lutter avec la complexité de tout cela et de vous permettre de prendre une décision par vous-même, en toute connaissance de cause.

+1
0
+1
1
+1
1
+1
0
Source(s) :
Callisto

Contenu proposé par - Déjà 171 article(s) à son actif

Présentation : Joueur depuis mon plus jeune âge, j'ai grandi avec Nintendo et leur univers, donc je garde un affect, même si le JV en général me passionne tout autant. Je suis friand de J-RPG et de tout ce qui touche à Zelda et Metroid principalement, même si d'autre licences de Big N ont mes faveurs. Je reste malgré tout bon public et peux apprécier un large panel d'expériences.

guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments