Princess Peach: Showtime! : Le rideau est tombé – TEST

Princess Peach Showtime!
67%

Dans l’entourage proche de Mario, nombre de ses acolytes ont eu le droit à leurs propres jeux vidéo : de nombreux titres estampillés Yoshi, Luigi occupe les premiers rôles avec les Luigi’s Mansion, ou encore Wario qui possède deux séries distinctes à son nom : WarioWare et Wario Land. La princesse du royaume a elle aussi eu le droit de mener sa propre aventure, mais à une seule reprise, dans Super Princess Peach sorti sur Nintendo DS. Près de vingt ans plus tard, la femme à la tête du Royaume Champignon décroche enfin une nouvelle tête d’affiche avec Princess Peach Showtime!, dont la sortie date du 22 mars sur Nintendo Switch. Pour ce nouveau titre, c’est Good-Feel qui est en charge du développement, dont le dernier jeu réalisé pour le compte de Nintendo était Yoshi’s Crafted World, un jeu plutôt accessible et dont l’intérêt se trouvait finalement majoritairement dans la recherche d’un tas d’objets ; qu’en est-il pour ce nouveau jeu ?

Princess Peach: Showtime!, une histoire de théâtre

À la vue des différentes bandes-annonces, il n’était pas toujours simple de comprendre en quoi consiste exactement ce nouveau titre. Le tout début de l’aventure pourrait ressembler à s’y méprendre à un Luigi’s Mansion. La princesse se rend au théâtre de la même manière que le frère de Mario se balade dans des hôtels, avant bien sûr qu’une créature maléfique du nom de Syrah ne prenne possession des lieux et emprisonne l’ensemble du personnel de l’établissement : les étincéllistes. C’est à ce moment que Peach va faire la connaissance de son acolyte pour cette aventure : Stella. Il s’agit d’un petit ruban qui va procurer l’ensemble de ses pouvoirs (dont nous reparlerons dans la suite du test) à la princesse dans Princess Peach: Showtime!.

Le jeu se découpe ensuite en quatre étages principaux, dans lesquels on retrouve à chaque fois quatre niveaux, faisant tous la part belle à une transformation. Ces niveaux sont de véritables pièces de théâtre dans lesquelles on retrouve de nombreux codes de ce mode de représentation : décors en carton, ennemis tenus par des fils ou encore des rideaux de part et d’autre de la scène. Tous ces détails offrent vraiment un rendu de qualité à Princess Peach: Showtime!. De la même manière, les petites animations de la princesse sont très réussies. On note malgré tout quelques baisses de fluidité lors des temps de chargement, pendant lesquels l’écran devient également particulièrement flou : un détail qui ne gêne nullement le gameplay, mais cela se remarque tout de même.

Chaque rôle de la princesse peut prendre entre 10 et 15 minutes pour être parcouru, tandis que Peach enfilera chaque costume à trois reprises. Vous l’aurez compris avec ces quelques données, le dernier titre de Good-Feel est relativement court, moins de 10h en ligne droite, ce qui peut sembler un peu léger. Pour venir donner un peu plus de consistance au titre, tout un tas d’objets seront bien évidemment à ramasser : un grand nombre d’étoiles qui seront nécessaires pour avancer dans l’histoire, des pièces ou encore des rubans pour personnaliser votre Stella. Lors d’un premier passage dans un niveau, il est relativement difficile de récupérer l’ensemble des bonus d’un stage et, malheureusement, il est nécessaire de recommencer l’entièreté d’une séquence pour retenter d’obtenir un objet manqué, ce qui peut vite devenir assez pénible avec des niveaux plutôt longs dans l’ensemble. Les pièces ramassées dans les niveaux permettront de personnaliser votre princesse en lui achetant des robes avec des couleurs et des motifs différents, un ajout plutôt sympathique.

Le gameplay de Princess Peach: Showtime! est extrêmement simple à prendre en main puisqu’il se joue avec deux boutons : le bouton A sert à sauter tandis que le bouton B permet de réaliser l’ensemble des autres actions, propres à chaque transformation. L’ensemble des niveaux se situe sur un plan en deux dimensions, supprimant de fait la gestion d’une caméra. Tous ces éléments font du dernier titre des écuries Nintendo, un jeu d’une grande facilité de prise en main, qui conviendra parfaitement à un public néophyte, mais sur lequel il est tout à fait possible de prendre plaisir à parcourir les environnements, à condition de ne pas chercher trop de challenge. Chaque étage se termine avec un petit affrontement de boss très satisfaisant, comportant tous leur spécificité, seul le boss de fin reste un peu en deçà pour ce qui est de son originalité.

Peach enfile ses costumes

Peach part à l’aventure avec l’épéiste

Lorsqu’elle enfile son costume d’épéiste, Peach obtient bien sûr le pouvoir de trancher ses ennemis. C’est en apparence l’une des transformations les plus simples, mais pas la moins agréable à jouer. Il s’agira finalement de rallier l’arrivée du niveau en se débarrassant de plusieurs hordes d’ennemis. On note la présence d’un “contre parfait” en appuyant sur le bouton d’action au bon moment avant de recevoir une attaque. Il est de bon ton de préciser que la fenêtre d’action est suffisamment large pour ne pénaliser personne.

Le retour de Détective Pi… Peach !

Good-Feel semble avoir repris toutes les mauvaises idées du Retour de Détective Pikachu pour en faire un gameplay aussi lent dans Princess Peach: Showtime!. Il sera question ici d’enquêter sur les mystères d’un musée tout en cherchant des indices aussi évidents qu’inintéressants. La seule manipulation à faire ici est de maintenir le bouton d’action enfoncé devant chaque élément paraissant louche dans le décor. Les transformations en Peach détective représentent assurément le plus gros point faible du jeu.

Metal Gear Peach

La princesse du Royaume Champignon sait également se la jouer infiltration avec sa transformation en ninja. Lorsqu’elle arbore ce costume, Peach est capable de se fondre dans le décor pour surgir sur ses ennemis. L’ensemble des niveaux consiste à ne pas se faire repérer par les ennemis et de leur asséner un coup fatal. Les niveaux en ninja ne sont pas d’un grand challenge, mais l’ensemble reste très agréable à parcourir, dans des décors emprunts d’un Japon féodal, plus que réussis. De la même manière, les animations de Peach qui se cache sont particulièrement agréables et amusantes.

Cooking Peach

Princess Peach: Showtime! propose également des niveaux de cuisine dont l’intérêt se montre relativement limité. La première partie de ces challenges consiste à matraquer le bouton B pour préparer des cookies tandis que la seconde manche demande de reproduire différentes formes sur des pâtisseries. L’obtention des différents bonus des niveaux dépend par ailleurs de la capacité du joueur à enchaîner parfaitement les préparations.

Kung-fu Peach

Avec son costume de maîtresse d’arts martiaux, la princesse dompte l’art du kung-fu. Dans ces niveaux, on retrouve une ambiance beat’em all de l’ère Super Nintendo dans laquelle il s’agit d’effacer de nombreuses vagues d’ennemis par la force de vos poings. Il est par ailleurs possible d’utiliser les décors pour se balancer et détruire plusieurs d’entre eux d’un seul coup. Notons que quelques ennemis uniques vous demanderont de réaliser des petites sessions de QTE, c’est-à-dire appuyer sur le bouton d’action avec un timing précis, pour les vaincre. Les niveaux kung-fu sont parmi les plus satisfaisants à parcourir.

Star Peach

Lorsque Peach enfile son costume de super-héroïne, on retrouve deux gameplay distincts. Le premier se rapproche assez de ce qu’on retrouve avec Peach Kung-Fu avec des batailles à la main contre des ennemis. L’autre se rapproche plus d’une initiation au shoot’em up dans lequel la princesse s’envole et doit se débarrasser d’ennemis et de météorites afin de rester en vie. L’ambiance générale ressemble à un making-of de superproduction cinématographique et donne un aspect amusant à ces niveaux.

Red Dead Peach

Ambiance far-west avec le costume de cow-girl qu’enfile Peach. Lors de ces scènes, la princesse usera de son lasso pour attraper les fugitifs ou bien cavalera sur son fidèle destrier dans des séquences demandant d’esquiver de nombreux obstacles ou encore de rattraper des trains en marche. L’ensemble fonctionne très bien avec des décors particulièrement soignés.

La petite sirène Peach

Un gameplay déroutant au premier abord, mais pour le moins intéressant et qui mériterait davantage de profondeur pour la transformation en sirène. Lorsqu’elle arbore ce costume, c’est la voix de Peach qui va dicter l’ensemble du niveau, puisque cette dernière va pouvoir diriger des bancs de poissons qui réaliseront les tâches à la place de la princesse. la fin du niveau se terminera par un petit jeu de rythme dans lequel il faudra suivre des mouvements de poissons avec le stick afin de n’en manquer aucun. L’ambiance sous-marine est une nouvelle fois très réussie dans les scènes utilisant cette transformation.

Peach et les 40 voleurs

Il s’agit sans aucun doute des niveaux les plus pêchus de Princess Peach: Showtime! puisqu’en tant que voleuse, la gouvernante glisse de rails en rails et fonce à toute vitesse grâce à son grappin pour échapper aux systèmes de surveillance. Il faudra alors déjouer les quelques pièges pour rafler le butin dans des niveaux qui se parcoure avec beaucoup de fluidité.

Peach sur glace

Pour finir, le dernier costume qu’enfilera la princesse lors de ses aventures au théâtre est celui de la patineuse artistique. Ici, il est question d’un jeu de rythme dans lequel il faudra se placer aux bons endroits de la patinoire afin d’appuyer sur le bouton d’action correspondant. Mention spéciale pour la direction artistique ainsi que la musique de ces scènes qui se montrent particulièrement réussis.

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Princess Peach: Showtime! : Le rideau est tombé
  • Princess Peach: Showtime! : Le rideau est tombé - 67%
    67%
67%

Princess Peach: Showtime! : Le rideau est tombé

Princess Peach: Showtime! a tout du jeu permettant d’initier un débutant à plein de genres de jeux en parcourant l’aventure, le beat’em all, le shoot’em up ou encore le jeu de rythme. Avec sa difficulté relativement faible, Princess Peach: Showtime! peut aussi bien convenir à des néophytes qu’à des joueurs plus expérimentés cherchant une balade rafraîchissante dans plein de décors. Il est cependant dommage que la durée de vie du titre ne soit pas un peu plus longue et qu’il soit obligatoire de recommencer l’entièreté d’un niveau pour un bonus manqué. On note également un intérêt divers selon les transformations : Peach kung-fu, voleuse ou encore patineuse se montrent particulièrement intéressante tandis qu’on s’endort un peu sur la pâtissière et la détective. Enfin, la direction artistique rend particulièrement hommage à la princesse et la bande-son se montre très adaptée à l’ouvre.

Les +

  • Un jeu mettant à l’honneur la princesse Peach, sans aucune trace de Mario
  • Des transformations très intéressantes : Kung-Fu, voleuse, ninja, patineuse…
  • Une direction artistique et une musique solides
  • Des combats de boss ingénieux

Les -

  • Une durée de vie relativement faible
  • …des transformations ennuyeuses : Détective et pâtissière.
  • L’obligation de refaire un niveau en entier pour un bonus
  • Une réalisation inégale
Que pensez-vous de cette information ?
+1
2
+1
1
+1
0
+1
0


Dams
515 articles

Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires