TEST – Last Day of June

Qui n’a jamais rêvé de remonter le temps et de modifier sa vie ? Ce don vous est accordé dans Last Day of June, un intrigant jeu de réflexion et d’aventure développé par Ovosonico et édité par 505 Games. Saurez-vous déjouer le tragique destin de Carl et June ?

L’effet Papillon

Last Day of June raconte le combat désespéré d’un homme, Carl, pour sauver la femme de sa vie, June. Le jour de son anniversaire, Carl décide de passer la journée au bord d’un lac visiblement cher à sa moitié. Soudain, un orage éclate et la pluie tombe, forçant les deux amoureux à se replier dans leur voiture et à écourter leur virée lacustre. C’est à ce moment que le destin frappe : June perd la vie et Carl se retrouve paralysé des jambes après un terrible accident de voiture. Carl mène alors une existence solitaire dans son village depuis ce dramatique évènement.

Une nuit, un étrange sentiment pousse Carl à se rendre dans l’atelier de peinture occupé par June qui était une talentueuse artiste quand elle était encore en vie. Un doux murmure guide le veuf à travers le jardin, autant que son handicap lui permet, dans lequel il trouve quatre tableaux à l’effigie de quatre personnages habitant le village. Chacun de ces individus a en réalité involontairement joué un rôle plus ou moins direct dans la tragédie qui a coûté la vie à June. En touchant chaque peinture, Carl revit la journée de l’accident du point du vue du sujet du tableau. Le joueur peut alors contrôler le personnage en question et modifier ses actions pour contrer le destin qui attend Carl et June. Par exemple, un petit garçon jouait au ballon ce jour-là et son jouet se trouvait sur la route au moment de l’accident. Que se serait-il passé si le petit n’avait été sur la route à ce moment-là ? C’est à vous de le découvrir en modifiant le destin de cet enfant ce qui pourrait ainsi influencer celui de Carl et June. Pour cela, vous pouvez interagir avec de multiples éléments du décor grâce à un éventail d’actions spécifiques à chaque personnage. Mais ce changement sera-t-il suffisant ?

On n’échappe pas à son destin

Last Day of June propose ainsi une bonne durée de vie dans ce combat contre la mort. Le titre parvient à créer un véritable casse-tête pour le joueur : il sera en effet nécessaire de changer plusieurs fois le destin des personnages impliqués en fonction des conséquences de telle ou telle modification ce qui vous mène à réfléchir sérieusement à l’ordre de vos actions. De plus, chaque habitant possède des compétences particulières qui vous permettront de créer de nouveaux chemins accessibles à d’autres personnages. Il est dommage que les interactions avec les éléments du village dans lequel vivent tout ce petit monde ne soient pas un peu plus diversifiées. Il aurait pu être encore plus plaisant que le jeu propose plus de destins possibles, et pourquoi pas plusieurs fins.

Malgré cela, Last Day of June parvient à créer une histoire véritablement émouvante avec un complexe mélange d’espoir, de frustration, de joie et hélas de tristesse. Le joueur sera mis à l’épreuve jusqu’à l’ultime sursaut de cette aventure. La déchirante conclusion et l’amertume générale dégagée par le récit contraste élégamment avec la direction artistique du titre. Les couleurs chatoyantes et les effets de lumière créent une atmosphère empreinte d’une douceur qui touche le joueur en plein coeur et provoque un véritable sentiment de compassion pour le couple si durement frappé par le destin. La bande-son composée par Steven Wilson parfait l’ensemble et est en parfaite adéquation avec l’ambiance si mélancolique de Last Day of June.

Malheureusement, la technique du titre ne rend pas totalement hommage à son esthétique enchanteresse. Les ralentissements sont fréquents et parfois bien malvenus bien que nous ne soyons pas non plus au niveau de RiME. L’aspect visuel de Last Day of June gomme aisément ces problèmes de fluidité et conserve l’authenticité de cette expérience.

Avis final
  • 85%
    Avis Final - 85%
85%

Résumé

De la poésie en mouvement. Last Day of June propose une véritable plongée dans une histoire d’amour aussi belle que déchirante, où la fatalité en frappe durement les protagonistes. Malgré quelques soucis d’optimisation, 505 Games et Ovosonico ont créé un véritable petit chef-d’oeuvre de narration alliant beauté musicale et visuelle. L’expérience est d’autant plus appréciable qu’elle reprend un thème certes classique, mais d’une manière si douce et si touchante que le joueur est immédiatement envahi d’un sentiment de compassion constant pour chacun des personnages du jeu. Une splendide histoire d’une quête guidée par le coeur.
Envoi
Note des joueurs :
0% (0 votes)

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 199 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.