Switchrouge2

La genèse de la Nintendo Switch

Voilà bientôt un an que la Nintendo Switch a débarqué dans nos foyers. Grâce à un concept attractif, des jeux excellents et une communication savamment orchestrée, la petite dernière de Nintendo s'impose actuellement comme le plus gros succès de l'année. Aves ses jeux multi-récompensés, dont entre autres The Legend of Zelda : Breath of the Wild sacré jeu de l'année 2017 aux Games Awards, et ses titres à venir (Metroid Prime 4, Pokémon, Fire Emblem...) la console hybride a visiblement toutes les cartes en main pour continuer sur sa lancée. Mais comment la Nintendo Switch est-elle née ? Shinya Takahashi et Yoshiaki Koizumi répondent à toutes les questions autour de sa création dans une interview très instructive.

2012 : l'année d'un nouveau départ

Selon M. Takahashi, le concept de la Switch naquit en 2012, année de lancement de la Wii U. Dès le départ, deux idées principales ont dirigé le développement de la console : d'abord la possibilité de jouer à deux sur une même console grâce à deux contrôleurs détachables, puis le concept d'une console hybride jouable aussi bien sur une télévision qu'en extérieur. Le premier grand axe de développement donnera naissance aux fameux Joy-Cons ainsi qu'à toutes leurs fonctionnalités tandis que le deuxième est évidemment le principe même de la console. 

Ces deux directives avaient notamment pour but de réunir les deux grandes catégories de joueurs classiquement définies dans l'industrie : les joueurs réguliers qui aiment prendre le temps de se poser devant leur télévision et prêts à faire des sessions de jeu plus ou moins longues et les joueurs occasionnels qui y accorderont un temps plus réduit mais qui affectionnent les jeux moins ambitieux tels que les jeux Smartphones. Avec la Nintendo Switch, les deux camps se rejoignent grâce à cet aspect hybride qui non seulement vous permet de jouer à de grands jeux, mais en plus d'en profiter n'importe où !

De la difficulté à atteindre un équilibre

M. Koizumi a également évoqué la difficulté à établir une harmonie entre les nombreux aspects d'une console, et plus spécialement dans le cas d'une hybride. Ainsi, il a fallu doser la puissance de la console et son utilisation du GPU pour satisfaire à la fois la demande des développeurs de jeux mais également la volonté de Nintendo de proposer une console légère et ergonomique. Forcément, la question du prix se posa également : une console portable surpuissante sonne formidablement bien sur le papier, mais un prix trop élevé aurait eu sûrement un effet néfaste auprès des potentiels consommateurs (en témoignent les débuts difficiles de la 3DS), et ce sans parler du délicat problème de l'autonomie. 

Ajoutons également le contexte du développement de la Nintendo Switch : alors que la malheureuse Wii U était encore confondue avec un accessoire additionnel pour la Wii, Nintendo perdait de plus en plus de crédit auprès des joueurs et également des actionnaires. Le temps et les ressources manquaient, il fallait trouver le bon concept et l'exposer d'une manière claire. M. Takahashi indique que The Legend of Zelda : Breath of The Wild fut un modèle dans le développement de la Nintendo Switch car il s'agissait "du jeu parfait pour illustrer la possibilité d'explorer un monde ouvert où que vous soyez". Les équipes de développement travaillèrent d'arrache pied pour offrir une console répondant à tous les critères établis : au moins 5 prototypes furent créés selon les deux messieurs ! M. Koizumi indique par ailleurs que le détachement des Joy-Cons fut longuement étudié : alors que le système actuel repose sur des rails de glissement, des parois aimantées furent également envisagées.

Une ludothèque variée, attirante et plus encore

Ce fut probablement le point qui revenait le plus souvent dans les critiques envers la Wii U : la ludothèque. Pas question de recommencer cela avec la Switch ! Pour sa première année de lancement, Nintendo est parvenu à assurer un ravitaillement régulier à raison d'un jeu "majeur" par mois. Mais comment un tel rythme a-t-il été mis en place ? Selon M. Koizumi, l'une des volontés de feu Satoru Iwata fut de créer un unique environnement de développement qui réunirait les différentes branches de Nintendo : Console de Salon et Console Portable (ou "Ordinateurs de poche" selon Nintendo). Ainsi, la fusion des différentes unités de développement s'opéra en 2013, lancement définitivement la production de jeux Nintendo Switch. Parmi eux, nous retrouvons bien évidemment The Legend of Zelda : Breath of The Wild, le parfait exemple du concept même de la console, et également 1-2 Switch, la vitrine des Joy-Cons et de leurs fonctionnalités. 

En plus de ses propres productions, Nintendo a également tenu à faire la part belle aux éditeurs-tiers et à la scène indépendante en rendant de célèbres moteurs de jeux tels que Unity ou l'Unreal Engine compatibles avec la Nintendo Switch. Ceci pour séduire plus de studios de développement qui seront ainsi prêts à proposer leurs jeux sur la plateforme de Nintendo à l'image de Bethesda qui est parvenu à proposer SkyrimDoom (et prochainement Wolfenstein II) dans des versions tout à faits excellentes, plébiscitées aussi bien par la presse que par les joueurs (lire nos tests de DOOM et Skyrim !).

L'histoire d'une console est toujours intéressante à suivre, et plus particulièrement dans ce cas-ci. Après un perfomance en demi-teinte pour la Wii U, beaucoup espéraient voir Nintendo se relever et revenir au sommet de leur art. Cela semble bien parti pour le moment avec des sorties régulières et de grande qualité sur une console qui l'est tout autant ainsi que de futures sorties majeures telles que Metroid Prime 4 ou Bayonetta 3. Une seule chose à dire : vivement 2018 !

nintendo switch console

Commentaires

  • Amiral_K_Lamar
    • 1. Amiral_K_Lamar Le Mer 27 Déc 2017
    Article très intéressant, merci pour ce contenu !

    Pour en revenir aux Joy-cons, je dois avoue que je suis content qu'il n'aient pas choisis le système d'attache aimanté car, je pense que ça aurait été un peu "casse-gueule" et difficile à maintenir. En prenant le système d'attache sur rail, Nintendo a fait le bon choix ^^'
  • DESBEN
    • 2. DESBEN Le Jeu 28 Déc 2017
    Les joy-con aimantés auraient peut-être été une galère effectivement ... Dans tous les cas, j'aimerais bien voir les prototypes !

    Et la ludothèque est très bonne, même si certains arrivent à la critiquer. " Les voyants sont au rouge "