distrust nintendo switch

Une date de sortie pour Distrust sur Switch

Un hélicoptère qui s’écrase violemment au beau milieu de l’Arctique près d’une base de recherche scientifique, une longue nuit polaire qui s’abat sur des survivants affamés et une force terrifiante qui plane au-dessus des personnages et menace continuellement leur vie, ça ne vous rappelle rien ? Et bien non, il ne s’agit pas d’une nouvelle adaptation de The Thing comme on aurait pu le croire, mais de Distrust, un survival horror isométrique qui semble puiser son inspiration dans le chef-d’oeuvre de John Carpenter. Développé par le studio Cheerdealers, le titre, sorti initialement sur PC et Mac, verra le jour également sur Switch. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, les amateurs du genre n’auront pas à patienter bien longtemps puisque le jeu sera disponible sur l’eShop dès le 16 juillet prochain.

Distrust se déroule essentiellement dans la station de recherche générée de façon procédurale dans le but de transformer chaque nouvelle partie en une aventure unique. En premier lieu, le joueur devra choisir entre 15 survivants aux caractéristiques bien différentes avant de se lancer dans l’expérience. Pour survivre à ce cauchemar, il sera impératif d’explorer et de fouiller les moindres recoins de la station dans le but de récolter des ressources nécessaires pour survire à ce froid glacial tout en échappant aux créatures qui se mussent dans les ombres. Pour couronner le tout, la fatigue changera totalement la perception du survivant en créant des illusions, élargissant ainsi la frontière entre la réalité et les hallucinations, vous êtes prévenus.

Trailer de la version PC

A propos de l'auteur :

BQuentin

J’ai découvert le jeu vidéo avec la toute première console portable de Nintendo, à savoir le Gameboy et son inoubliable Super Mario Land.

a écrit 119 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.