the wanderer frankenstein's creature nintendo switch

The Wanderer : Frankenstein’s Creature revisite le mythe sur Switch

Il existe dans notre monde moult contes et légendes qui ont su traverser les anfractuosités du temps et qui parviennent encore aujourd’hui à subjuguer de nombreux artistes. La célèbre créature conçue par Victor Frankenstein fait partie de ces mythes qui reviennent continuellement sur le devant de la scène pour mettre en lumière cette relation fascinante, mais tragique entre un créateur et sa création pour laquelle ce dernier éprouve une vive et profonde haine. Apparu pour la toute première fois en janvier 1818 dans le roman gothique de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne, le monstre est né de l’orgueil d’un homme qui souhaitait avant tout en savoir plus sur l’essence de la vie. Mais ne supportant pas de contempler la laideur de son oeuvre, il décida de l’abandonner, laissant la créature seule et désorientée dans un monde sans pitié. On retrouve les bases du mythe de Frankenstein dans de nombreuses autres créations. Astro Boy d’Osamu Tezuka par exemple, dans lequel un ingénieur a élaboré un robot à l’image de son fils décédé dans un accident de voiture avant de prendre la décision de le renier le jour où il s’est rendu compte que ce dernier ne remplacerait jamais son enfant disparu. Dans un tout autre registre, Edward Scissorhands de Tim Burton réutilise également ce concept, même si la place de l’inventeur reste différente puisque ce dernier ne décide pas d’abandonner sa création, par choix. Non, il l’abandonne, car il meurt avant de l’avoir achevée.

Cette longue introduction n’a pour objectif que celui de présenter un projet fort intéressant, qui puise sont inspiration dans le roman de Mary Shelley et qui a, pour ma part, réussi à titiller ma curiosité. En effet, le studio La Belle Games a fait le choix de reprendre et de revisiter librement cette célèbre histoire à travers un jeu narratif et onirique baptisé The Wanderer : Frankenstein’s Creature, en plus d’être édité et coproduit par la chaîne de télévision ARTE. Alors que le titre semble déjà avoir conquis plusieurs personnes sur Steam (les évaluations sont toutes positives), c’est au tour des joueurs Nintendo de pouvoir en profiter, puisqu’une sortie sur l’eShop est d’ores et déjà planifiée pour jeudi prochain.

Décrit comme un univers emprunt d’un romantisme noir, The Wanderer : Frankenstein’s Creature vous permettra d’incarner le célèbre monstre, vierge de tout manichéisme et qui erre dans l’unique but de découvrir ses origines. Pour cela, il faudra déambuler, explorer et contempler les paysages européens entièrement peints à la main ; La finalité artistique étant de se rapprocher délicatement de la sensibilité des peintures du XIXe siècle. Le titre arbore également un système de choix et de conséquences qui auront un impact sur la progression de l’histoire et verra ses environnements évoluer en fonction de l’état d’esprit qu’éprouve la Créature. Et vous, êtes-vous également intrigué par cette ambiance presque irréelle et cette dimension artistique à l’alliciant regard qu’on ne saurait ignorer ?

Trailer de lancement de la version Steam

BQuentin

Contenu proposé par - Déjà 130 article(s) à son actif

Présentation : J’ai découvert le jeu vidéo avec la toute première console portable de Nintendo, à savoir le Gameboy et son inoubliable Super Mario Land.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments