La version console de Pillars of Eternity II est reportée en 2019

On s’en doutait un peu, mais le studio Obsidian vient tout juste d’officialiser la chose. En effet, pour celles et ceux qui souhaitent découvrir Pillars of Eternity II : Deadfire sur Switch cette année devront patienter encore un peu, le jeu est bien reporté pour l’année prochaine sans date précise. Dans son communiquéObsidian précise que le portage du titre sur les consoles de salon, est entre les mains du studio thèque Grip Digital (The Solus Project). Bonne nouvelle cependant, l’ensemble des DLC et des extensions sortis à ce jour seront inclus dans cette version, de quoi nous rassurer sur le contenu du jeu qui s’annonce d’ores et déjà gargantuesque.

Pour rappel, Pillars of Eternity est une saga de rpg à l’occidental qui puise son inspiration dans certains classiques à la Donjons et Dragons en y reprenant les codes de base. Dans ce nouvel épisode, vous devrez embarquer sur votre navire afin d’explorer les îles de l’archipel inconnue de Deadfire à la poursuite d’un dieu rebelle. Pour cela, vous devrez constituer votre équipe, forger votre personnalité et faire de nombreux choix qui auront des conséquences plus ou moins lourdes sur l’histoire et sur vos relations avec les autres protagonistes, ce qui impactera vos caractéristiques dans le jeu. Il faudra également prendre part à des affrontements tactiques où de bonnes décisions seront cruciales pour venir à bout des ennemis les plus coriaces.  Enfin, sachez que vous pourrez devenir le maître des océans en améliorant votre navire et votre équipage, histoire de terrasser les adversaires qui souhaiteraient entraver votre progression.

A propos de l'auteur :

BQuentin

Joueur de 29 ans, j’ai découvert le jeu vidéo avec la toute première console portable de Nintendo, à savoir le Gameboy et son inoubliable Super Mario Land

a écrit 91 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.