Afterparty confirmé sur Switch

Satan est un ivrogne, c’est en tout cas de cette façon que les créateurs de l’expérience narrative Oxenfree semble percevoir le roi des Enfers dans Afterparty, leur nouveau projet. Annoncé en décembre dernier à destination du Personal Computer, Night School Studio confirme lors d’un live orchestré par le site IGN que son futur bébé sortira également sur Switch, mais sans apporter de précisions sur la date de publication.

Dans cette satire au doux parfum d’humour noir, nous suivrons l’histoire fabuleusement tragique de Milo et Lola, deux amis proches qui décèdent subitement ensemble et sont envoyés en Enfer sans qu’ils n’en comprennent la raison. Mais dans ce déluge de mauvaises nouvelles, nos deux compères vont rapidement découvrir qu’une faille subsiste dans ce monde diabolique, leur apportant un zeste d’espoir et une cuillère de motivation. En effet, il existe un moyen de retourner sur Terre, pour cela, rien de plus simple, il faut boire de l’alcool, en boire beaucoup jusqu’à  boire plus que Satan himself et ainsi le vaincre.

Pour progresser dans le jeu, Night School Studio adopte un concept assez original qui va s’articuler autour d’un système de dialogue plutôt complexe et riche avec la possibilité de faire des choix qui impacteront aussi bien l’environnement que les protagonistes. Il vous sera également possible de socialiser avec les autres personnages en pratiquant diverses activités explosives comme le Karaoke ou le célèbre jeu d’alcool américain, le Beer-Pong. Il faut également savoir que les différents alcools que Milo et Lola pourront boire influeront sur les discussions en débloquant de nouveaux choix de dialogues pour faciliter votre intégration au sein de cet univers paradisiaque, ou pas.

A propos de l'auteur :

BQuentin

Joueur de 29 ans, j’ai découvert le jeu vidéo avec la toute première console portable de Nintendo, à savoir le Gameboy et son inoubliable Super Mario Land

a écrit 60 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.